Passer au contenu principal

Harvey Weinstein, un prévenu presque comme les autres

L’ancien producteur de Hollywood s’est rendu à la police et a comparu pour viol devant un juge vendredi à New York.

Le producteur déchu Harvey Weinstein à sa sortie du commissariat, après s’être rendu à la police de New York.
Le producteur déchu Harvey Weinstein à sa sortie du commissariat, après s’être rendu à la police de New York.
EPA/PETER FOLEY

Harvey Weinstein menotté et escorté au tribunal par deux détectives de la police de New York, dont une femme. C’est l’image hollywoodienne qu’ont offerte vendredi matin l’arrestation et la comparution pour viol du célèbre producteur de cinéma déchu. À son arrivée au tribunal, Harvey Weinstein n’a d’ailleurs pu s’empêcher de regarder son nouveau «public», une foule de journalistes scrutant ses moindres mouvements. Et son audience a pris un air de remake de l’affaire DSK. L’accusation était représentée par Joan Illuzzi, la procureure qui avait déjà poursuivi Dominique Strauss-Kahn avant l’abandon des poursuites pesant contre l’ancien patron du FMI. Et Harvey Weinstein était représenté par Benjamin Brafman, le célèbre avocat new-yorkais qui avait aussi déjà défendu DSK.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.