Donald Trump renouvelle son soutien à Roy Moore

Agressions sexuellesTrump a appelé à voter pour le républicain accusé d'attouchements sur mineures. Sans lui, il verrait sa majorité au Sénat s'effriter.

Sur Twitter comme dans son discours en Alabama, Donald Trump a insisté auprès des sympatisants républicains pour qu'ils élisent Roy Moore. (Image - vendredi 8 décembre 2017)


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a mis tout son poids vendredi derrière Roy Moore, candidat républicain au Sénat dans l'Alabama accusé d'agressions sexuelles sur mineures. Il a d'abord manifesté son soutien sur Twitter puis lors d'un meeting en Floride.

«Nous voulons des gens qui vont protéger vos droits aux armes à feu. Qui mettront en place des supers accords commerciaux au lieu d'accords horribles. Et nous voulons des emplois, des emplois, des emplois! Alors allez voter pour Roy Moore», a-t-il déclaré vendredi soir à Pensacola, en Floride, à un jet de pierre de la frontière avec l'Alabama.

«Nous ne pouvons pas nous permettre, pour ce pays et son futur, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un siège au Sénat», a-t-il également déclaré, en référence à la courte majorité des républicains dans la chambre haute du Congrès. «VOTEZ ROY MOORE!», avait-il lancé dans un tweet matinal, à cinq jours de cette élection partielle qui tient l'Amérique en haleine.

Courte majorité

Après avoir longtemps tergiversé dans cette affaire qui déchire le parti républicain, le locataire de la Maison Blanche a annoncé en début de semaine qu'il soutenait officiellement ce candidat très controversé. Jugeant que «LA DERNIERE chose» dont l'Amérique avait besoin était un démocrate de plus au Sénat, M. Trump avait mis en garde contre l'adversaire de M. Moore, Doug Jones.

«Il voterait contre nous à 100%», avait-il souligné dans son tweet. «Il est mauvais sur la criminalité, l'avortement, les frontières, les vétérans, les armes individuelles et l'armée».

En cas de défaite de Roy Moore, ancien magistrat ultra-conservateur et héros de la droite religieuse, la majorité républicaine du Sénat passerait de 52 à 51 sièges sur 100. Ce qui réduirait au minimum sa marge de manoeuvre déjà très mince.

Ironie de la situation

Si au niveau local, ses partisans dénoncent une cabale médiatique et contestent les nombreux témoignages des femmes qui le mettent en cause, la donne est différente au niveau national. Les républicains redoutent de passer pour le parti qui défend les agresseurs de femmes, alors que le monde de la politique est en plein examen de conscience sur le harcèlement sexuel.

Jeudi, le sénateur démocrate américain Al Franken, accusé de comportement déplacé par plusieurs femmes, a annoncé sa démission. Il a profité de l'occasion pour souligner l'ironie de la situation alors que les républicains pourraient élire dans l'Alabama un homme accusé de faits sans commune mesure: des attouchements sur des mineures. (ats/nxp)

Créé: 09.12.2017, 07h08

Articles en relation

Trump affiche son soutien au candidat controversé

Etats-Unis Le président américain a clairement plaidé lundi en faveur de Roy Moore pour la sénatoriale dans l'Alabama. Celui-ci est accusé d'agression sexuelle sur mineures. Plus...

Le républicain accusé ne renoncera pas

Agression sexuelle Roy Moore, le candidat à l'élection sénatoriale d'Alabama accusé de harcèlement sexuel sur des adolescentes, va continuer sa campagne. Plus...

Un candidat républicain au Sénat dans la tourmente

Agression sexuelle Une femme accuse Roy Moore d'attouchements sexuels alors qu'elle avait 14 ans. De plus en plus de voix s'élèvent pour qu'il renonce à briguer un siège au Sénat. Plus...

Roy Moore, candidat républicain accusé d’abus sexuels, est lâché par son parti

Etats-Unis L’ancien juge ultraconservateur qui brigue un siège au Sénat est soupçonné d’avoir abusé d’une mineure. Plus...

Un candidat républicain lâché par son parti

Attouchements Accusé d'attouchements sur une jeune fille de 14 ans, l'ultra-conservateur Roy Moore, candidat dans l'Alabama, est lâché par les républicains. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.