Passer au contenu principal

«Je dois laver mon honneur, je me battrai»

Depuis Beyrouth, l’ex-dirigeant de Renault-Nissan a démonté une à une les accusations dont il fait l’objet au Japon et en France, s’affichant déterminé à prouver son innocence.

Durant sa conférence de presse, Carlos Ghosn s’est montré autant persuasif que théâtral.
Durant sa conférence de presse, Carlos Ghosn s’est montré autant persuasif que théâtral.
AP / Maya Alleruzzo

Malgré les embouteillages et sous une pluie battante, Carlos Ghosn est arrivé avec dix minutes d’avance dans la salle destinée à accueillir sa première conférence de presse, à l’Ordre de la presse de Beyrouth. À ses côtés, son épouse Carole, Anne Méaux, chargée de sa communication depuis janvier 2019, et un garde du corps qui sera vite prié de rester dans un coin de la salle. Trois de ses avocats sont aussi présents, au premier rang.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.