Deuxième nuit d'émeute après la mort d'un jeune noir

Etats-UnisDe nouvelles émeutes ont éclaté lundi soir à Ferguson, une petite ville du Missouri, sous tension depuis la mort d'un adolescent noir mortellement blessé par balles par un policier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La mort d'un jeune noir a provoqué une nouvelle nuit d'émeute à Ferguson, dans le Missouri.

Les manifestations ont dégénéré en dépit d'appels au calme lancés par la famille de la victime.

Les circonstances exactes du décès n'ont pas encore été établies. Le jeune homme de 18 ans, blessé samedi, a succombé dimanche à ses blessures.

A l'annonce de sa mort, des membres de la communauté noire de cette ville de 23'000 habitants de la banlieue de Saint-Louis se sont rassemblés pour dénoncer le racisme présumé de la police. La police de Ferguson compte 53 agents, dont trois seulement appartiennent à la communauté afro-américaine.

Coups de feu tirés

D'après le chef de la police de Ferguson, des coups de feu ont été tirés lundi soir alors que la police tentait de disperser la foule.

En deux nuits d'émeute, des vitrines et des voitures ont été endommagées. Trente-deux personnes ont été arrêtées et deux policiers blessés.

Des renforts de police sont arrivés de localités voisines. Le FBI a ouvert une enquête sur la mort de l'adolescent.

(ats/nxp)

Créé: 12.08.2014, 06h52

Articles en relation

Émeutes après la mort d'un ado noir aux États-Unis

Violences La police locale aurait tué un jeune homme non armé samedi. Les débordements ont commencé après la cérémonie en mémoire du garçon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...