Des députés en faveur d'un procès de Temer

BrésilUn rapport parlementaire conclut en faveur d'un procès contre le président brésilien qui pourrait lui coûter son poste.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rapporteur de la commission parlementaire chargée d'analyser la mise en accusation du président brésilien pour corruption passive a émis lundi un avis favorable à l'ouverture d'un procès qui coûterait son mandat à Michel Temer. «Nous disposons d'indices sérieux et suffisants», a-t-il affirmé.

«La mise en accusation s'appuie sur des éléments qui montrent que des délits peuvent avoir été commis», a argumenté le rapporteur Sergio Zveiter pendant la lecture de son rapport, qui a pris environ une heure, au cours de la première session parlementaire de la commission constitution et justice (CCJ).

Sergio Zveiter est membre du PMDB (centre droit), le parti du président Temer, mais se définit lui-même comme un «indépendant». La plupart des médias brésiliens s'attendaient à un avis favorable de sa part à l'ouverture d'un procès.

Popularité à 7%

La recommandation du rapporteur est un nouveau coup dur pour le chef de l'Etat, en pleine tourmente depuis qu'a été rendu public il y a bientôt trois mois un enregistrement dans lequel il semble donner son accord pour acheter le silence d'un député aujourd'hui en prison.

Depuis, les appels à la démission se sont multipliés, mais Michel Temer s'est montré imperturbable et déterminé à s'accrocher au pouvoir, malgré une cote de popularité qui a plongé à 7%.

Le président est accusé d'avoir été le destinataire de 500'000 réaux (environ 148'000 francs) de pots-de-vin de la part du géant de la viande JBS, après que l'un de ses proches collaborateurs a été filmé en train de recevoir une valise pleine de billets. Le procureur général, qui a formulé la demande de mise en accusation il y a deux semaines, affirme disposer de preuves selon lesquelles cet argent était destiné au président, ce que ce dernier nie énergiquement.

La CCJ doit décider cette semaine si elle suit cette recommandation avant que l'ensemble des députés ne prenne la décision finale en séance plénière. Son avis n'est pas contraignant, mais peut donner le ton du vote à venir.

Pour que la procédure suive son cours, les deux tiers au moins des députés doivent approuver le renvoi de la mise en accusation vers la cour suprême, qui décidera si le président doit être inculpé. (ats/nxp)

Créé: 11.07.2017, 01h32

Articles en relation

Prisonnier la nuit, député le jour

Brésil Le député Celso Jacob, a été condamné à sept ans de réclusion en semi-liberté, qui lui permet d'exercer son mandat. Plus...

Fin des poursuites contre Justin Bieber pour un tag

Brésil Le chanteur Justin Bieber a payé son amende au Brésil pour un tag sur un monument protégé en 2003. Il a pu retourner à Rio jeudi. Plus...

La défense de Temer présente ses arguments

Brésil Les avocats du président brésilien accusé de corruption ont présenté mercredi au Parlement un document de défense. Plus...

Lourde peine pour ex-ministre clé de Lula

Brésil L'ancien ministre brésilien des finances, Antonio Palocci, était accusé d'avoir détourné des millions de dollars pour le financement de campagnes. Il a écopé lundi de douze ans de prison. Plus...

Preuves de «corruption passive» contre Temer

Brésil La police brésilienne a assuré mardi que le président Michel Temer se serait rendu coupable de «corruption passive». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.