Le Congrès presse Trump au sujet des suprémacistes

Etats-Unis Le Sénat et la Chambre des représentants ont adopté à l'unanimité un texte condamnant officiellement les violences de Charlottesville, que le président américain devra parapher.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Congrès des Etats-Unis a adopté à l'unanimité une résolution rejetant le «nationalisme blanc» et la «suprématie blanche», un texte que le président Donald Trump, critiqué pour ces atermoiements sur ce dossier, s'est immédiatement engagé à signer.

Le Sénat a adopté la résolution lundi, suivi par la Chambre des représentants mardi, à chaque fois à l'unanimité. Elle est désormais sur le bureau du président étasunien, qui a le choix entre l'approuver en la promulguant de sa signature, ou opposer son veto. Il peut aussi ne rien faire, auquel cas la résolution est considérée comme promulguée au bout de dix jours.

Violences de Charlottesville

La résolution a été conçue pour condamner officiellement les violences de Charlottesville, en août, lors desquelles une manifestante antiraciste, Heather Heyer, a été tuée par un conducteur fonçant dans la foule; 19 personnes ont aussi été blessées. La ville de Virginie a été le lieu pendant deux jours de confrontations violentes entre le Ku Klux Klan et des militants suprémacistes blancs, qui s'opposaient au déboulonnage d'une statue de général confédéré, et de nombreux contre-manifestants, d'autre part.

Commentaire ambivalent

Donald Trump avait suscité la stupeur parmi la classe politique américaine, y compris dans son camp républicain, par un commentaire ambivalent quelques jours après. Tout en condamnant les suprémacistes blancs et les néo-nazis, il avait déclaré qu'il y avait des torts - mais aussi des gens «très bien» - «des deux côtés». Le dirigeant a ensuite évoqué les «antifas», militants antifascistes parfois violents.

Mais les parlementaires n'ont cité qu'un seul côté dans leur résolution. Ils demandent explicitement au président de dénoncer les groupes racistes, extrémistes, xénophobes, antisémites et partisans de la suprématie de la «race» blanche - et d'engager tous les moyens disponibles du gouvernement pour lutter contre ces groupes, notamment les néo-nazis et le KKK. (ats/nxp)

Créé: 13.09.2017, 17h01

Articles en relation

Trump offensif à Phoenix, entouré par ses partisans

Etats-Unis Le président américain a défendu mardi soir à Phoenix sa réaction après les événements de Charlottesville. Plus...

Robert Lee ne commentera pas à Charlottesville

Etats-Unis ESPN a été moqué sur Twitter pour avoir interdit d'antenne l'homonyme du général sudiste dans la ville de Virginie. Plus...

Les dons aux assos antiracistes affluent

Etats-Unis Après les événements de Charlottesville et les polémiques des groupes ont décidé de militer contre le racisme grâce au portefeuille. Plus...

Trump défend sa position, la réalité résiste

Charlottesville Le président a déclaré mardi que les manifestants de droite comme de gauche avaient été violents en apportant des arguments. Un journaliste de la BBC rétablit les faits. Vidéo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...