Bachelet veut ouvrir le Chili au mariage gay

ChiliLa présidente chilienne poursuit ses efforts pour libéraliser l'un des pays les plus conservateurs d'Amérique latine.

Michelle Bachelet a soumis un projet de loi au congrès visant à légaliser le mariage gay.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La présidente chilienne Michelle Bachelet a soumis au Congrès lundi un projet de loi visant à légaliser le mariage gay. Le Congrès chilien a déjà approuvé en 2015 l'union civile pour les couples de même sexe, après des années de batailles législatives.

Ce texte, qui ouvrira également la porte à l'adoption par les couples homosexuels, revoit la définition actuelle du mariage qui deviendrait une «union entre deux personnes» et non plus entre un homme et une femme, a déclaré la chef de l'Etat en signant le document.

Avortement dépénalisé

«Nous faisons cela avec la certitude qu'il n'est ni éthique, ni juste de poser des barrières artificielles à l'amour, pas plus que de nier des droits essentiels juste à cause du sexe des personnes en couple», a déclaré Michelle Bachelet à la Moneda, le palais présidentiel à Santiago. Elle poursuit ainsi la voie d'une série de mesures libérales dans un des pays les plus conservateurs d'Amérique latine.

L'adoption de ce nouveau texte devrait intervenir sous la prochaine législature.

La semaine dernière, la Cour constitutionnelle du Chili a déclaré que la loi dépénalisant l'avortement thérapeutique dans certains cas était conforme à la Constitution. Il s'agissait d'une victoire politique pour la coalition de centre-gauche de la présidente et pour les associations qui militaient depuis des années pour la levée de sa stricte interdiction.

Le projet de loi a été adopté sous sa forme définitive en août. Mais des députés conservateurs avaient saisi la Cour constitutionnelle pour tenter d'obtenir son invalidation. (ats/nxp)

Créé: 28.08.2017, 23h26

Articles en relation

Le Chili entrouvre la porte à l'avortement

Amériques Les interruptions de grossesse thérapeutiques ont été dépénalisées par le Tribunal constitutionnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...