Passer au contenu principal

Affaire ukrainienne: un témoin clé ébranle Trump

William Taylor, le chargé d’affaires américain à Kiev, a mentionné mercredi un appel accréditant la théorie du chantage.

William Taylor, l’ambassadeur par intérim lors de la première audience publique de l’enquête pouvant mener à la destitution de Donald Trump, le 13 novembre 2019.
William Taylor, l’ambassadeur par intérim lors de la première audience publique de l’enquête pouvant mener à la destitution de Donald Trump, le 13 novembre 2019.
AP Photo / Andrew Harnik

William Taylor, l’ambassadeur par intérim des États-Unis à Kiev, a donné mercredi aux parlementaires américains de nouveaux éléments accréditant la théorie d’un chantage de Donald Trump vis-à-vis de l’Ukraine. Le diplomate a révélé lors de la première audience publique de l’enquête pouvant mener à la destitution de Donald Trump que l’un de ses collaborateurs avait entendu une conversation téléphonique entre le président des États-Unis et Gordon Sondland, l’ambassadeur américain auprès de l’Union européenne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.