Un gigantesque réseau de pédopornographie démantelé

CanadaUn réseau international de pédopornographie impliquant 17 pays a été démantelé par la police canadienne. Les victimes sont principalement des jeunes garçons.

Photo d'illustration - Des victimes potentielles ont été localisées au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie, en Russie et dans une moindre mesure en Espagne et en France

Photo d'illustration - Des victimes potentielles ont été localisées au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie, en Russie et dans une moindre mesure en Espagne et en France Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police canadienne a annoncé mercredi 6 mai le démantèlement d'un réseau international en ligne de pédopornographie avec 41 arrestations au Canada et aux Etats-Unis, et dont les victimes sont principalement des garçons de 10 à 16 ans.

A ce stade de l'enquête, seulement 19 enfants victimes ont pu être identifiés, a annoncé la police régionale de York (Ontario, centre) tout en précisant que quelque 2000 enfants pourraient en être victimes.

17 pays, 110 chefs d'inculpation

Le réseau s'étendait sur 17 pays et, outre le Canada et les Etats-Unis, des victimes potentielles ont été localisées au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie, en Russie et dans une moindre mesure en Espagne et en France, ont indiqué les enquêteurs lors d'une conférence de presse.

L'enquête avait commencé dans la banlieue de Toronto en 2014 et a été élargie à l'international sous le nom de code «ProjetHydra» en collaboration avec Interpol.

Les personnes interpellées font face à un total de 110 chefs d'inculpation, selon la police.

Sur des sites de chat vidéo

Aux Etats-Unis où ce réseau semblait le plus actif, une centaine d'enquêtes sont en cours, a indiqué Matthew Stentz, du département américain de la Sécurité intérieure.

Sur le total des interpellations, sept ont été réalisées à York où les premières images pornographiques infantiles avaient été mises en ligne.

Un homme de 24 ans, originaire de Moncton (Nouveau-Brunswick), utilisait des sites de chat vidéo en se faisant passer pour une adolescente afin d'inciter les enfants à s'exhiber sexuellement. Après les avoir filmés, il postait les images en ligne sur un réseau social.

L'identification des victimes est compliquée car la plupart des enfants n'ont pas conscience d'avoir été exploités, a souligné Jullie Rogers-Marsh, porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) du Nouveau-Brunswick, dans un message vidéo. (afp/nxp)

Créé: 06.05.2015, 21h38

Articles en relation

Les pédophiles et zoophiles du web ne sont que peu punis

Criminalité sur internet Les personnes coupables de pédopornographie sur internet ou avec des animaux ont écopé le plus souvent d'amendes inférieures à 2000 francs en 2014. Plus...

La diffusion d'abus sexuels en direct sur Skype explose

Pédopornographie Les pédophiles se servent désormais des plates-formes de diffusion en direct pour compliquer la mission de la police. Plus...

Fedpol reçoit 200 dénonciations par an pour pédopornographie

Cybercriminalité L'Office fédéral de la police reçoit chaque année environ 200 dénonciations venant des Etats-Unis et portant sur des soupçons de consommation de pédopornographie virtuelle. Plus...

Vaste coup de filet sur un réseau de chantage sexuel

Philippines Dans le cadre d'une enquête menée par Interpol, la police a arrêté 58 suspects, qui recevaient jusqu'à plusieurs milliers de dollars des victimes en échange de leur silence. Ils seront poursuivis pour pédopornographie et extorsion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.