Trump coupe dans deux régions protégées

UtahDonald Trump a réduit de 85% et de 45% deux «monuments nationaux» de l'Utah, des zones protégées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président américain Donald Trump a amputé lundi deux «monuments nationaux» de l'Utah. Cette décision marque le plus important retour en arrière en la matière en plus d'un siècle. Une dizaine d'asscociations a immédiatement porté plainte devant un tribunal de Washington.

Le Bears Ears National Monument, créé en décembre 2016 par Barack Obama, sera réduit de 85% et le Grand Staircase-Escalante National Monument, créé en septembre 1996 par Bill Clinton, amputé d'environ 45%. Le milliardaire a fait le déplacement à Salt Lake City, la capitale de cet Etat de l'ouest des Etats-Unis, pour cette annonce.

Il s'agit de restituer aux quartiers avoisinant des terres détenues par le gouvernement et de supprimer la mainmise de Washington, a ainsi justifié Donald Trump.

«Les familles et les quartiers de l'Utah connaissent et aiment mieux cette terre, et vous savez le mieux comment prendre soin de votre terre», a-t-il déclaré. Et le président d'estimer que ce «lien avec les grands espaces ne devait pas être substitué aux caprices de régulateurs à des dizaines de milliers de kilomètres de là».

Avenir incertain

Cette initiative pourrait ouvrir la porte à l'exploration d'énergies fossiles ou à d'autres usages commerciaux. Elle soulève également des interrogations sur l'avenir d'autres zones de conservation créées en vertu d'une loi de 1906.

«Cette loi dispose que seulement les plus petites zones nécessaires soient mises de côté pour une protection spéciale en tant que monuments nationaux», a relevé M. Trump. Selon lui, «de précédentes administrations ont ignoré ce standard et utilisé la loi pour bloquer des millions d'hectares de terres et d'eau sous le strict contrôle du gouvernement».

«Je suis un promoteur immobilier. Lorsqu'on commence à parler de millions d'hectares, je dis 'pouvez-vous répéter? C'est beaucoup'», a-t-il poursuivi.

Pillage des ressources

Selon ses détracteurs, les régions concernées abritent plus de 100'000 sites archéologiques y compris de l'art rupestre datant d'au moins 5000 ans et des restes de 21 espèces de dinosaures jusqu'alors inconnues. L'organisation de protection de l'environnement Friends of the Earth a accusé M. Trump et ses alliés de piller les ressources.

«Donald Trump supervise la plus importante élimination des zones protégées de l'histoire des Etats-Unis. Démanteler ces parcs est le dernier cadeau de Trump aux intérêts économiques qui ont soutenu sa campagne. Cette action est sans précédent et se terminera devant les tribunaux», a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Tribunal

Dix organisations de protection de l'environnement dont le Sierra Club et la Wilderness Society (TWS) ont immédiatement porté plainte devant un tribunal de la capitale fédérale Washington.

Elles dénoncent une «proclamation illégale» de Donald Trump qui va «mettre en danger des trésors géologiques» et archéologiques et «fait fi de 111 années d'histoire de la protection» de l'environnement.

«C'est un jour triste pour les peuples indigènes et pour l'Amérique», a pour sa part écrit la Nation Navajo dans un communiqué, ajoutant qu'elle allait, aux côtés de «quatre autres tribus (...), porter plainte contre l'administration» Trump. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2017, 02h53

Articles en relation

Quasiment tous les sols suisses sont pollués

Environnement Un rapport montre combien les sols sont sous pression sur le territoire helvétique alors que leur protection est inscrite dans la loi depuis 1985. Plus...

Le changement climatique inquiète les Suisses

Environnement Un sondage montre que les Suisses croient au changement climatique provoqué par les activités humaines. Plus...

Ils plongent pour sauver le Liban de ses déchets

Environnement Face à l'inertie gouvernementale pour régler la crise des déchets, des citoyens ont choisi de prendre les choses en main. Plus...

Nos lacs manquent toujours d'oxygène

Environnement L'EPFL a présenté vendredi les travaux de l'un de ses chercheurs qui a dressé l'état de santé des eaux profondes du Léman. Plus...

Trump gèle l'importation de trophées d'éléphants

Etats-Unis Le président américain a plié face aux associations de défense des animaux et de l'environnement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Référendum sur l'avortement en Irlande
Plus...