Avantage Warren dans la course à la Maison-Blanche

Elections américainesLa sénatrice populiste du Massachusetts aborde le 4e débat démocrate pour la présidentielle de 2020 dans la peau de la nouvelle favorite.

Joe Biden et Elizabeth Warren s’affrontent ce mardi à Westerville, dans l’Ohio, après le 3e débat en septembre à Houston, au Texas.

Joe Biden et Elizabeth Warren s’affrontent ce mardi à Westerville, dans l’Ohio, après le 3e débat en septembre à Houston, au Texas. Image: APP/DAVID J. PHILLIP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elizabeth Warren arrive en position de force ce mardi à Westerville, une ville de la banlieue de Columbus, dans l’Ohio. La sénatrice du Massachusetts est désormais la favorite à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine de novembre 2020. Ses rivaux le savent au moment d’aborder un quatrième débat démocrate qui s’annonce décisif ce mardi.

À Westerville, ils seront encore 12 à s’affronter sous les objectifs des caméras de CNN. Au centre de la scène, Elizabeth Warren côtoiera une nouvelle fois l’ancien vice-président Joe Biden. Mais, à la différence du précédent débat le mois dernier, c’est elle qui aura l’avantage sur l’ancien bras droit de Barack Obama.

Joe Biden a été happé par le scandale ukrainien qui menace la présidence de Donald Trump et Bernie Sanders a été affaibli par une crise cardiaque. Pendant ce temps, l’élue de 70 ans, qui arrive généralement sur la scène de ses meetings au pas de course pour souligner sa vitalité face à un Joe Biden et un Bernie Sanders plus âgés qu’elle, talonne désormais l’ancien vice-président, selon une moyenne des sondages compilée par Real Clear Politics. Dans l’Iowa, le premier État à se prononcer pour l’investiture démocrate en février 2020, Elizabeth Warren a même 3 points d’avance sur Joe Biden.

«Warren a un plan pour ça»

Elizabeth Warren fait fureur avec son slogan «Warren a un plan pour ça» dont la popularité rappelle le «Make America Great Again» (Rendre à l’Amérique sa splendeur) de Donald Trump lors de la présidentielle de 2016. «Le message d’Elizabeth Warren résonne dans l’Iowa, analyse Cary Covington, un professeur associé de sciences politiques à l’Université de l’Iowa. Les gens apprécient la détermination de la sénatrice et ont la conviction qu’elle peut battre Donald Trump. Sa campagne est aussi très bien organisée.»

La repartie de la sénatrice lui assure en outre l’adoration de ses supporters. La semaine dernière, lors d’un meeting à Los Angeles, un militant de la cause homosexuelle avait demandé à l’élue ce qu’elle répondrait à un conservateur lui affirmant que le mariage était l’union d’un homme et d’une femme. «Je lui dirais: «Épousez donc une seule femme», avait lancé Elizabeth Warren. Je n’ai pas de problèmes avec ça… en partant du principe que vous pouvez en trouver une.» En quelques heures, l’échange avait été vu 12 millions de fois sur Twitter.

Biden plus rassembleur

Elizabeth Warren domine aussi la course au cash. Lors du troisième trimestre, elle a enregistré pour 24,6 millions de dollars de dons pour sa campagne. Seul Bernie Sanders a fait mieux avec 25,3 millions de dollars. Joe Biden arrive loin derrière le duo de tête avec 15,2 millions de dollars. L’érosion de l’ancien vice-président n’alarme pas Miyoko Hikiji, une ancienne soldate et candidate au Sénat dans l’Iowa. «Je soutiens Joe Biden parce que sa modération permet de rassembler plus de monde qu’Elizabeth Warren ou Bernie Sanders, qui sont trop à gauche. C’est important à l’heure où nous avons besoin de stabilité à cause de Donald Trump. Les supporters de Joe Biden ne sont peut-être pas les plus expressifs, mais ils sont fidèles et ils se mobiliseront en février.»

Joe Biden est néanmoins conscient de la menace Warren. En fin de semaine dernière, alors qu’il mettait sa modération de côté et demandait pour la première fois la destitution de Donald Trump, l’ancien vice-président s’était aussi attaqué à Elizabeth Warren dans un discours à ses supporters: «Nous n’élisons pas une planificatrice», avait-il martelé.

Créé: 14.10.2019, 22h06

Articles en relation

La méthode d’Elizabeth Warren pour battre Donald Trump en 2020

États-Unis La sénatrice démocrate grimpe dans les sondages grâce à un programme riche qu’elle oppose au chaos trumpien. Plus...

Joe Biden, inoxydable espoir des anti-Trump

États-Unis Bras droit d’Obama pendant huit ans, il slalome entre hésitations et attaques. À 76 ans, il reste en haut des sondages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Poulidor
Plus...