Les 5 révélations les plus croustillantes du procès d’«El Chapo»

États-UnisLe pot-de-vin, le cartel informatisé, les armes incroyables, La «sucette», le «gros» et le «parrain» et la cavale tout nu.

Joaquin

Joaquin "El Chapo" Guzman, au centre, écoute les conclusions finales du procureur lors de son procès, le mercredi 30 janvier 2019 à New York. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Joaquín Guzmán Loera, alias «El Chapo», se retrouvera ce mercredi matin une dernière fois face au juge fédéral Brian Cogan, qui statuera sur son sort. Le célèbre narcotrafiquant mexicain de 62 ans, qui a inspiré une série sur Netflix et dont le procès a tenu les New-Yorkais en haleine pendant trois mois cet hiver, n’échappera pas à la prison à perpétuité. C’est la peine obligatoire pour les crimes pour lesquels il a été reconnu coupable en février dernier. Les procureurs réclament en outre une peine de sécurité additionnelle de 30 ans ainsi qu’une restitution de plus de 12,6 milliards de dollars. Dans une lettre envoyée ce mois-ci au juge, le gouvernement américain affirme que cette somme représente une estimation «conservatrice» de ses revenus au cours de sa carrière à la tête du cartel de Sinaloa.


Lire aussi: «El Chapo» écrit le dernier épisode de sa saga criminelle


Ce procès, qui connaîtra son épilogue dans une salle d’audience à quelques pas du célèbre Brooklyn Bridge, pourrait néanmoins offrir d’ultimes rebondissements si «El Chapo» décide de s’adresser au juge. Une de ses victimes devrait en outre prendre la parole, selon les procureurs. Le mystère plane aussi sur sa destination. L’as de la cavale devrait être envoyé dans une prison de sécurité maximale du Colorado dans laquelle sont notamment incarcérés les prévenus reconnus coupables de terrorisme.

Le procès d’«El Chapo» a donné lieu à de nombreuses révélations sur l’univers impitoyable du plus célèbre narcotrafiquant depuis le Colombien Pablo Escobar.

1 – Le pot-de-vin à 100 millions de dollars pour l’ancien président mexicain
Pour échapper à une arrestation, «El Chapo» aurait versé un pot-de-vin de 100 millions de dollars à Enrique Peña Nieto, l’ancien président mexicain. Cette révélation du narcotrafiquant colombien Alex Cifuentes Villa, un témoin du gouvernement américain contre «El Chapo», avait fait l’effet d’un coup de tonnerre lors du procès. Toujours selon l’homme qui avait travaillé avec le chef du cartel de Sinaloa entre 2007 et 2013, Enrique Peña Nieto aurait cherché le contact avec «El Chapo» et aurait d’abord réclamé 250 millions de dollars pour mettre fin à la chasse à l’homme. Les deux hommes seraient tombés d’accord sur 100 millions de dollars. Enrique Peña Nieto a nié tout contact avec «El Chapo».

2 – Un cartel informatisé
Christian Rodriguez, un autre témoin d’origine colombienne, a décrit pendant le procès d’«El Chapo» le réseau informatique qu’il avait mis sur pied pour le narcotrafiquant mexicain. «C’était comme son jouet», a affirmé l’homme de 32 ans pendant son témoignage. Christian Rodriguez a dépeint un client déterminé à espionner ses associés, son épouse, ses maîtresses. Ce réseau devait brouiller les pistes. Le stratagème a fonctionné jusqu’au moment où l’informaticien colombien a été arrêté par le FBI et a accepté de collaborer avec le gouvernement américain.

3 – Des pistolets plaqués or
«El Chapo» aimait les armes. Et Pedro Flores, un narcotrafiquant qui distribuait la drogue d’«El Chapo» aux États-Unis avec son frère jumeau, Margarito, le savait. Pour son premier rendez-vous avec le boss du cartel de Sinaloa en 2004, Pedro Flores avait amené 2 pistolets plaqués or comme cadeau pour «El Chapo». Le problème: ils étaient trop lourds. Pedro Flores a néanmoins été engagé par «El Chapo» pour distribuer la cocaïne du cartel, dont le kilo se vendait 20 000 dollars à New York. «Plus vous vous éloignez de la frontière, plus les profits sont élevés», avait raconté Pedro Flores pendant son témoignage.

4 – La «sucette», le «gros» et le «parrain»
Au cours de trente-cinq jours d’audience, les jurés du procès d’«El Chapo» ont écouté le témoignage de 56 témoins à charge contre «El Chapo». Ces hommes aux surnoms exotiques – la «sucette», le «gros» et le «parrain» notamment – ont décrit dans le détail leurs interactions avec le boss du cartel de Sinaloa. Juan Carlos Ramirez Abadia, alias la «sucette», un narcotrafiquant colombien qui s’était fait refaire le visage dans l’espoir d’échapper aux autorités, était le fournisseur d’«El Chapo». Il a décrit les débuts du célèbre narcotrafiquant mexicain, qui se distinguait de ses concurrents par sa rapidité. «El Chapo» gardait 40% de la drogue que lui fournissait la «sucette» une fois qu’il lui avait fait passer la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Les bénéfices énormes réalisés par «El Chapo» se reflétaient dans un goût prononcé pour le luxe. Le boss du cartel de Sinaloa s’était notamment offert un zoo privé avec des panthères.

5 – En cavale tout nu
«El Chapo», tel qu’il a été décrit pendant son procès, n’était pas seulement un narcotrafiquant brutal et impitoyable. C’était aussi un homme qui aimait les jeunes femmes et vivait comme dans une telenovela, les soap-opéras populaires de la télévision mexicaine. Il était marié à Emma Coronel, une ancienne reine de beauté âgée de 29 ans, qui a assisté à son procès. Mais il avait notamment une liaison avec Lucero Guadalupe Sanchez, 29 ans elle aussi. Cette dernière a offert aux jurés un témoignage coloré. Le 16 février 2014, elle était au lit avec «El Chapo» lorsque les troupes d’élite mexicaines et américaines avaient lancé une opération pour arrêter le célèbre narcotrafiquant. Celui-ci, nu comme un ver, s’était précipité dans la salle de bains et enfui avec elle grâce à un tunnel caché derrière sa baignoire et qui était relié aux égouts. «El Chapo» avait finalement été arrêté six jours plus tard.

Créé: 17.07.2019, 14h46

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

Perpétuité pour le baron de la drogue «El Chapo»

Etats-Unis Jugé coupable en février de 10 chefs d'accusation, le baron de la drogue mexicain Joaquin Guzman est condamné à la prison à vie. Plus...

«El Chapo» écrit le dernier épisode de sa saga criminelle

Mexique - États-Unis Le verdict du jugement de l'ex-patron du cartel de Sinaloa, le plus puissant du monde, sera prononcé ce 17 juillet 2019. Plus...

El Chapo: le parquet réclame la prison à vie

Etats-Unis Le parquet a demandé la réclusion à perpétuité contre le narcotrafiquant El Chapo, reconnu coupable en février. Plus...

«El Chapo» pourrait se faire saisir une fortune

Procès Un procureur américain a demandé à saisir environ 12,5 milliards de dollars de biens du narcotrafiquant mexicain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.