Passer au contenu principal

Près de 200 000 Californiens ont dû quitter leurs maisons pour échapper aux flammes

Des incendies ont détruit plusieurs dizaines de milliers d’hectares dans la région de Los Angeles et au nord de San Francisco. Reportage dans le comté viticole de Sonoma.

Un pompier observe le «Kincade Fire» dont les flammes rougissent l’horizon au loin. L’incendie sévit depuis déjà une semaine.
Un pompier observe le «Kincade Fire» dont les flammes rougissent l’horizon au loin. L’incendie sévit depuis déjà une semaine.
AFP

Les informations de la chaîne locale Kron-4 passent en boucle les mêmes images: des pompiers luttant contre les gigantesques flammes de l’incendie Kincade Fire. Des scènes presque apocalyptiques, que Daryl fixe, le regard un peu vide. «Je n’arrive pas à décrocher mon regard de la télévision, déplore ce professeur de 47 ans. Je veux m’assurer que les flammes ne s’approchent pas de ma maison.» Évacué de la ville de Windsor dans la nuit de samedi à dimanche avec sa femme, ses deux enfants et leur chien, il a trouvé refuge à 30 kilomètres de là, dans un centre d’hébergement d’urgence de Petaluma. Toute la journée, il scrute les informations sur le seul poste de télévision allumé en continu. Il tremble en buvant de petites gorgées de café et ses yeux sont embués. Pour l’instant, sa maison est à l’abri des flammes. Il vient tout juste de finir de la reconstruire. Elle avait été dévorée par les flammes dans les incendies de 2017, parmi les pires que la Californie ait connus. «C’est comme un cauchemar que je revis, encore et encore. Combien d’incendies allons-nous encore vivre?»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.