L'ambassade américaine visée par des roquettes

IrakDans la nuit de samedi à dimanche, des roquettes sont tombées près de l'ambassade américaine de Bagdad, en Irak.

L'ambassade américaine de Bagdad est située dans la Zone verte, une zone ultra-sécurisée.

L'ambassade américaine de Bagdad est située dans la Zone verte, une zone ultra-sécurisée. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs roquettes se sont abattues tôt dimanche près de l'ambassade américaine à Bagdad, a indiqué à l'AFP une source militaire américaine, la 19e attaque contre des intérêts américains en Irak en près de quatre mois.

Des journalistes de l'AFP ont entendu de fortes explosions dans le centre de Bagdad où se trouve l'ultra-sécurisée Zone verte de Bagdad, siège des institutions irakiennes et de plusieurs ambassades. Ces explosions survenues vers 00H30 GMT (01H30 en Suisse) ont déclenché les sirènes d'alarme de l'ambassade américaine, selon une source diplomatique. Elles ont été suivies d'un survol aérien de la zone, a constaté un journaliste de l'AFP.

Aucun dégât matériel ni victime n'avait été signalé aux premières heures du jour dimanche. Les attaques à la roquettes contre des soldats, des diplomates ou des installations des États-Unis en Irak se sont multipliées depuis la fin octobre. Elles ont tué un sous-traitant américain et un soldat irakien.

«Nous sommes plus près que vous ne l'imaginez»

Aucune des 19 attaques recensées depuis le 28 octobre n'a été revendiquée mais Washington accuse les factions armées pro-Iran d'être derrière ces hostilités. Les tensions entre Washington et Téhéran, tous deux alliés de Bagdad, ont dégénéré fin 2019 sur le sol irakien, menant à l'assassinat à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani sur ordre du président américain Donald Trump.

Les Iraniens ont riposté avec une pluie de missiles sur une base irakienne où sont postés des soldats américains, en blessant une centaine. Les factions armées irakiennes pro-Iran, qui ont perdu leur leader de facto dans le raid contre Soleimani, Abou Mehdi al-Mouhandis, promettent elles aussi depuis une «vengeance» contre les États-Unis. Le Parlement irakien --où elles tiennent le deuxième bloc de députés-- a déjà réclamé l'expulsion des 5200 soldats américains du pays.

Régulièrement des factions menacent ces troupes. Samedi, l'une des factions pro-Iran les plus radicales d'Irak, Noujaba, a affirmé sur Twitter avoir «décidé de commencer le compte à rebours pour la souveraineté (de l'Irak) et la réponse aux forces d'occupation américaines». «Nous sommes plus près que vous ne l'imaginez», a encore menacé le groupe, au-dessus de la photo d'un blindé américain. (afp/nxp)

Créé: 16.02.2020, 02h46

Articles en relation

Trois roquettes s'abattent sur l'ambassade US

Irak La représentation américaine à Bagdad a été visée par des roquettes qui ont atteint leur but, la cafétéria, à l'heure du repas. Plus...

Trois roquettes tirées près de l'ambassade US

Irak L'ambassade des États-Unis en Irak a été la cible de tirs qui n'ont pas fait de victime, lundi. Trois manifestants ont par ailleurs été tués à Bagdad. Plus...

Tirs de roquettes sur la Zone verte de Bagdad

Irak Deux projectiles se sont abattus mercredi soir dans l'enclave qui abrite l'ambassade US, 24 heures après l'attaque iranienne. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...