Passer au contenu principal

L’Allemagne aura-t-elle son «Front national»?

Le rapprochement avec le mouvement islamophobe Pegida divise le parti anti-euro AfD dont le congrès s’ouvre vendredi à Brême.

Manifestation organisée par le parti Pegida suite aux attentats de Paris. Image d'illustration.
Manifestation organisée par le parti Pegida suite aux attentats de Paris. Image d'illustration.
Keystone

Un parti d’extrême droite est-il en train d’émerger en Allemagne? L a question est sur toutes les lèvres alors que s’ouvre aujourd’hui à Brème le congrès de l’AfD (Alternative pour l’Allemagne).

Cette formation politique née en février 2013, et qui réclamait au départ la fin de l’euro, a réussi une percée aux dernières élections européennes (7,1%). Après avoir envoyé des députés aux parlements régionaux de Saxe (9,7%), du Brandebourg (12,2%) et de Thuringe (10,6%), le parti espère poursuivre sa série de succès électoraux à Hambourg le 15 février prochain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.