Des policiers décorés pour avoir sauvé des vies au Westgate

KenyaAu cours d'une cérémonie en leur honneur, le porte-parole de la police a évoqué leur intervention dans les premières heures de l'attaque du centre commercial par les islamistes somaliens shebab le 21 septembre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bilan de l'attaque du centre commercial à Nairobi s'élève toujours à 67 morts alors que des corps sont recherchés.

Au cours d'une cérémonie en leur honneur, un porte-parole de la police kényane M. Chemjor a évoqué leur intervention dans les premières heures de l'attaque du centre commercial par les islamistes somaliens shebab le 21 septembre. «La plupart des victimes levaient la main en demandant de l'aide, nous avons fait de notre mieux pour sauver des vies», a-t-il raconté.

Le bilan officiel de l'attaque du Westgate, débutée le 21 septembre et dont la fin a été officiellement annoncée le 24, était toujours mercredi de 67 morts - 61 civils et six membres des forces de l'ordre.

Les forces de sécurité kényanes ont été vivement critiquées pour leur gestion de cette attaque, accusées notamment de désorganisation et de ne pas avoir réussi à empêcher les pillages une fois l'attaque terminée.

Une enquête parlementaire doit se pencher sur les possibles manquements des diverses forces de sécurité à prévenir l'attaque, puis sur leurs rôles pendant et à l'issue du siège, selon le président de la commission de la Défense, Ndungu Gethenji.

Corps sortis des décombres

Par ailleurs, plusieurs corps, dont ceux de deux soldats kényans, ont été sortis des décombres du centre commercial Westgate de Nairobi, ont indiqué des responsables de la sécurité kényane.

«Certains corps ne sont pas reconnaissables», a indiqué l'une des sources, qui a précisé que des analyses ADN seraient nécessaires pour les identifier, et «certains sont fortement abîmés». Parmi ces corps figurent ceux de «deux soldats tués dans les affrontements dans le centre commercial», a-t-on précisé de même source.

Des fragments de corps pouvant être ceux de jusqu'à neuf personnes ont été récupérés lundi et mardi dans les décombres passés au peigne fin par les enquêteurs kényans et étrangers venus les aider.

«Les conditions d'action dans le centre commercial sont assez difficiles, il y a un empilement de béton, de voitures, il y a certainement beaucoup de corps à sortir et à identifier», a poursuivi une autre source sécuritaire. La Croix-Rouge kényane a de son côté recensé 39 personnes toujours portées disparues.

Nouvelle menace

Mercredi, les shebab qui ont dit avoir attaqué le Westgate en représailles de l'intervention militaire kényane lancée en Somalie fin 2011 ont de nouveau menacé le pays. «Nous frapperons les Kényans là où cela fait le plus mal, nous tranformerons leurs villes en cimetières et des rivières de sang couleront dans Nairobi», ont-ils indiqué dans un communiqué.

Le Kenya a envoyé ses troupes en Somalie pour combattre les shebab aux côtés des fragiles autorités somaliennes. Son contingent a, l'an dernier, été intégré à une force de l'Union africaine dans le pays (Amisom), forte de 17'700 hommes. La Somalie est plongée dans le chaos depuis la chute du président Said Barre en 1991.

Scène de terreur filmée dans le Westgate

(ats/afp/nxp)

Créé: 02.10.2013, 21h17

Articles en relation

Images inédites de la terreur à l'intérieur du Westgate

Kenya Une vidéo de l'AFP publiée mercredi après-midi montre des images inédites tournées à l'intérieur du centre commercial Westgate, à Nairobi. Plus...

Attaque du Westgate: au moins 39 disparus

Kenya Les personnes disparues du centre commercial Westgate de Nairobi se chiffrent désormais à 39, a affirmé lundi la Croix-Rouge kényane. Elle a revu à la baisse un précédent bilan de 61 personnes portées disparues. Plus...

Le Kenya était prévenu d'un risque élevé d'attaques

Nairobi Depuis fin 2012, plusieurs rapports faisant état «de menaces sur des objectifs, y compris le Westgate» avaient été transmis au Kenya, affirment des sources sécuritaires. Plus...

Le Kenya lutte contre les pillages au Westgate

Prise d'otages à Nairobi Le Kenya a pris des mesures pour protéger les biens de valeur se trouvant encore dans le centre commercial Westgate de Nairobi, dévasté par un commando islamiste et encore bouclé pour les besoins de l'enquête. Plus...

Attaque du Westgate: le Kenya enterre ses morts

Nairobi Le Kenya enterre les victimes du carnage du centre commercial Westgate, alors qu'émergent de terrifiants et nouveaux témoignages sur l'attaque du commando islamiste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...