Le président kényan brûle 15 tonnes d'ivoire

TraficLe président kényan Uhuru Kenyatta a détruit le plus important volume en Afrique, il promet de faire de même avec l'ensemble du stock d'ici fin 2015.

Les 15 tonnes d'ivoire brûlées mardi 3 mars constitue le plus important volume jamais détruit en Afrique.

Les 15 tonnes d'ivoire brûlées mardi 3 mars constitue le plus important volume jamais détruit en Afrique. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les 15 tonnes du stock d'ivoire ont été brûlées ce mardi 3 mars à Nairobi. Il s'agit du plus important volume jamais incinéré en Afrique. Le président kenyan promet de détruire le stock complet, estimé à 100 tonnes d'ici la fin de l'année.

«Ce qui est fait pour protéger la biodiversité est faible au regard des menaces sur notre environnement aujourd'hui», a déclaré le président Kenyatta au Parc national de Nairobi. «Il est urgent d'intensifier le combat contre les crimes contre la nature».

«Nous allons brûler le reste de notre stock dans l'année», a-t-il ajouté lors de la cérémonie d'incinération organisée à l'occasion de la Journée mondiale pour la vie sauvage.

«Nous voulons que les générations futures de Kényans, d'Africains et du monde entier puissent jouir de la majesté et de la beauté de ces animaux magnifiques. Les braconniers et ceux qui les financent n'auront pas le dernier mot», a poursuivi le chef de l'Etat kényan.

Valeur de 30 millions de dollars

Le kilo d'ivoire se négocie environ 2100 dollars en Chine. La quantité incinérée mardi représente une valeur marchande d'environ 30 millions de dollars.

«Il s'agit de la plus importante quantité d'ivoire jamais brûlée en Afrique», s'est réjoui Iain Douglas-Hamilton, fondateur de l'ONG Save the Elephants («Sauvez les Elephants»). «En nous y prenant bien, dans ce pays, nous pourrions renverser la situation en ce qui concerne le dramatique braconnage des éléphants».

Le Kenya est non seulement un haut lieu du braconnage de l'éléphant d'Afrique mais aussi un important point de passage du trafic de l'ivoire prélevé sur les pachydermes abattus dans la région. Au Kenya, les chiffres officiels font état d'une centaine d'éléphants tués chaque année, mais les experts estiment que le carnage est largement sous-estimé. (ats/nxp)

Créé: 03.03.2015, 17h11

Articles en relation

La Chine suspend l'importation d'ivoire sculpté

Menaces d'extinction Face aux reproches internationaux accusant la Chine d'encourager par une forte demande le massacre des éléphants, Pékin a imposé une interdiction d'un an à l'importation d'ivoire ouvragé. Plus...

Les éléphants d'Afrique sont en voie d'extinction

Traifc d'ivoire Le massacre des éléphants d'Afrique et le commerce de leur ivoire en Chine sont «hors de contrôle». Ils pourraient provoquer l'extinction des pachydermes vivant en liberté d'ici une génération, selon l'enquête de deux ONG. Plus...

«La Chine détient la clé de l'avenir des éléphants»

Animaux Le massacre des éléphants d'Afrique et le commerce de leur ivoire en Chine sont «hors de contrôle» et pourraient provoquer leur extinction d'ici une génération. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...