À Genève, l’Algérie fait son retour dans le jeu diplomatique

Genève internationaleLe représentant d’Alger va présider lundi à Genève les travaux d’ouverture de la Conférence du désarmement.

L'Algérie va assurer la présidence tournante de la Conférence du désarmement qui siège à Genève.

L'Algérie va assurer la présidence tournante de la Conférence du désarmement qui siège à Genève. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Occupée à gérer une crise politique intérieure inédite, fragilisée par la contestation, l’Algérie n’a pas été en mesure de jouer un grand rôle sur la scène internationale au cours des derniers mois. Avec l’élection le 12 décembre d’Abdelmadjid Tebboune, ses diplomates poussent un soupir de soulagement. A Genève, notamment, au sein du système multilatéral, l’Algérie a toujours été un partenaire important.

Nommé en octobre dernier, Rachid Belbaki espère bien redorer le blason de son pays. Le hasard du calendrier va peut-être lui en offrir l’occasion puisque le 20 janvier, son pays va assurer la présidence tournante de la Conférence du désarmement qui siège à Genève. Même si ses travaux sont dans l’impasse, cet organe de l’ONU reste l’endroit où l’on délivre des messages quand le monde est sous tension. Soixante-cinq Etats siègent à la Conférence du désarmement parmi lesquels l’Iran. Autant dire que la reprise de ses travaux intervient dans contexte un peu particulier.

«Nous n’allons pas faire de miracle. Nous savons qu’il existe des impasses mais si nous arrivions à créer un climat d’apaisement et de confiance ce serait déjà un progrès», confie Rachid Belbaki. L’ambition de ce diplomate de carrière est de «redonner un peu d’espoir». Pour lui, l’ONU et le multilatéralisme ne sont pas un modèle dépassé. S’il y a une chance d’arriver «à décrisper» la situation pour aller vers un monde avec le moins d’armes, c’est en discutant. «Il est temps de travailler dans une approche de sécurité globale et non plus uniquement nationale», défend le diplomate. Son discours est déjà bien rodé et ses arguments éprouvés. «Nous sommes arrivés à faire tomber des barrières commerciales. La sécurité doit également faire partie de cet espace qui n’a pas de frontières. Il n’est pas possible de se sentir en paix chez soi si son voisin ou le voisin de son voisin connaît une crise. C’est une chaîne. L’Algérie est bien placée pour le savoir», répète Rachid Belbaki. Avec une frontière de près de 1000 kilomètres avec la Libye, l'Algérie est effectivement bien placée pour savoir que la région a besoin d’avoir un espace sécurisé à l’échelle de la région. Cette vision devrait dominer, sous sa direction, l’ouverture des travaux de la Conférence du désarmement. »

Créé: 19.01.2020, 15h24

Articles en relation

Les manifestants dénoncent un président «désigné» par l’état-major de l’armée

Algérie Le mouvement protestataire ne désarme pas après la victoire de l’ancien premier ministre Abdelmadjid Tebboune à l’élection présidentielle. Plus...

«Après le vote, on retournera de toute façon manifester»

Algérie Les Algériens élisent le successeur de Bouteflika, dans un scrutin verrouillé par le pouvoir. L’abstention s’annonce élevée. Plus...

En Algérie, le procès de la «bande» de Bouteflika

Procès Une quarantaine de proches de l’ancien président doivent répondre devant la justice de faits de corruption. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...