Deux villes reprises par les Tchadiens et Nigériens

Boko HaramLes armées nigériennes et tchadiennes obtiennent leur première victoire, après le lancement d'une offensive contre Boko Haram au Nigeria.

Les troupes tchadiennes coopèrent avec les forces spéciales nigériennes pour combattre Boko Haram.

Les troupes tchadiennes coopèrent avec les forces spéciales nigériennes pour combattre Boko Haram. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les troupes tchadiennes et nigériennes ont chassé les islamistes de Boko Haram de deux villes du nord du Nigeria, Malam Fatouri et Damasak, ont déclaré le lundi 9 mars des sources militaires nigériennes. Environ 300 membres de Boko Haram ont été tués dans les combats, selon ces sources.

Ces victoires sont les premières annoncées depuis le déclenchement ce week-end d'une offensive conjointe tchado-nigérienne dans cette région.

Quelque 200 combattants de Boko Haram et dix soldats tchadiens ont été tués dimanche, a précisé une source sécuritaire tchadienne. Vingt soldats ont également été blessés. Damasak, qui était détenue depuis novembre par Boko Haram, se trouve à une centaine de kilomètres de la rive ouest du lac Tchad.

«Damasak est reprise par la coalition après de violents combats», a confirmé un officiel nigérien à Diffa, capitale du Sud-Est nigérien à une trentaine de kilomètres de Damasak.

Un haut responsable civil de Diffa a de son côté fait état de pertes humaines très élevées dans les rangs de Boko Haram. Ni le gouvernement ni l'armée du Niger n'ont pour l'instant fait de déclarations sur cette prise importante.

Déguisés en marchands

Boko Haram s'était emparé de Damasak le 24 novembre, tuant une cinquantaine de personnes et en poussant 3000 autres à fuir, selon le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR).

Les combattants islamistes avaient infiltré la ville en se déguisant en marchands et en dissimulant leurs armes dans des cartons de marchandises. Les soldats nigérians s'étaient alors enfuis au Niger voisin avec une partie de la population, avait raconté un parlementaire nigérian à l'époque.

Vaste offensive

Les armées du Niger et du Tchad mènent depuis dimanche une vaste offensive terrestre et aérienne contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, à partir du sud-est du Niger voisin.

La radio privée nigérienne Anfani, basée à Diffa, a totalisé «plus de 200 véhicules» militaires partis en convoi vers le Nigeria: «des tout-terrains équipés de mitrailleuses, des chars, des ambulances, des citernes d'eau et des camions de transport de logistique».

Des milliers de soldats nigériens et tchadiens étaient positionnés depuis plus d'un mois en posture défensive dans la province nigérienne de Diffa, sous le feu de Boko Haram. (ats/nxp)

Créé: 09.03.2015, 15h24

Articles en relation

Le Niger et le Tchad partent en guerre contre Boko Haram

Nigeria Les armées du Niger et du Tchad ont lancé dimanche une offensive militaire «terrestre et aérienne» d'envergure contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, dans une zone frontalière avec le Niger. Plus...

Afflux massif de réfugiés du Nigeria au Cameroun

Boko Haram Près de 16'000 personnes sont entrées dans le pays ces derniers jours, suite aux combats avec le groupe Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. Plus...

Boko Haram incendie une île du lac Tchad

Niger Les islamistes ont attaqué et incendié une île au Niger dimanche soir. Les habitants ont sauté dans le lac pour fuir l'attaque. Beaucoup se seraient noyés, selon un rescapé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.