Passer au contenu principal

Affaibli, Bouteflika est «sous menace vitale permanente»

Soigné aux HUG, le président algérien souffre de problèmes neurologiques et respiratoires, selon nos informations.

Abdelaziz Bouteflika, photographié à Alger, le 9 avril 2018.
Abdelaziz Bouteflika, photographié à Alger, le 9 avril 2018.
Reuters

Il est toujours là, au huitième étage des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), mais pourrait quitter l’établissement sous peu. Dans quel état de santé est vraiment Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, président de l'Algérie et candidat à sa propre succession à l'élection du 18 avril?

Les rumeurs les plus folles ont couru dans son pays. On l’a dit très amaigri, menacé par un cancer ou sous assistance respiratoire permanente. En réalité, selon les informations de la «Tribune de Genève», le chef de l’État se trouve «sous menace vitale permanente» en raison de la dégradation de ses réflexes neurologiques. Il ne souffre d’aucun mal mortel à court terme, mais c’est un vieux monsieur qui peine à se remettre des conséquences de son attaque cérébrale de 2013. Car c’est bien en raison des compétences des HUG en matière de neurologie qu’Abdelaziz Bouteflika y séjourne depuis le 24 février.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.