Une base militaire attaquée par des Shebab

SomalieDes combattants islamistes shebab ont fait exploser des voitures piégées dans une base militaire au sud de Mogadiscio.

Des soldats somaliens ont été la cible des attaques. (Photo d'illustration)

Des soldats somaliens ont été la cible des attaques. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une base militaire située à 70 km au sud de Mogadiscio a été attaquée mercredi par des combattants islamistes shebab, qui ont fait exploser des voitures piégées et ouvert le feu contre les soldats, a-t-on appris de source militaire.

«Après les explosions, ils ont tenté de percer nos lignes, mais nous les avons repoussés. Nous les poursuivons. Plusieurs soldats ont été légèrement blessés par des éclats», a déclaré à la presse le général Yusuf Rageh.

Journaliste tué dans l'attaque

Un journaliste radio intégré au sein des troupes a été tué dans l'attaque, selon la Fédération des journalistes somaliens. Gacal Abdulle Gacal, 23 ans, est le troisième journaliste tué cette année en Somalie, a-t-elle précisé, demandant une enquête sur les circonstances de son décès.

Les shebab ont affirmé avoir «tué beaucoup de soldats» dans cette attaque, survenue à Awdheegle, une localité qui avait été reprise la semaine dernière aux islamistes, par les forces de sécurité somaliennes et les soldats de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Deux explosions et une fusillade

«Une première explosion a atteint l'entrée principale de la base, suivie quelques minutes plus tard par une seconde explosion. Les déflagrations étaient assourdissantes», a expliqué à l'AFP un témoin, Muktar Dinle, joint par téléphone.

Un autre habitant de la zone, Mohamed Isak, a précisé que la fusillade qui avait suivi les explosions avait duré plus d'une heure.

«Nous sommes enfermés chez nous, nous ne savons pas exactement qui contrôle quoi en ville», a-t-il ajouté.

Opérations de guérilla et attentats-suicides

Chassés de Mogadiscio en 2011, les Shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.

Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20'000 hommes de l'Amisom. (afp/nxp)

Créé: 14.08.2019, 17h42

Articles en relation

Attentat meurtrier contre la mairie de Mogadiscio

Somalie Des militants islamistes ont visé les locaux de la mairie de la capitale somalienne mercredi. On déplore au moins six morts. Plus...

Un attentat fait au moins 17 morts à Mogadiscio

Somalie L'explosion d'une voiture piégée a fait plusieurs morts et une trentaine de blessés lundi dans la capitale somalienne. Plus...

Une explosion fait 15 morts

Somalie Quinze personnes ont été tuées et 16 autres blessées dans une explosion, jeudi, à Mogadiscio, en Somalie. Plus...

Quatre morts dans un attentat à Mogadiscio

Somalie La capitale du pays a à nouveau été victime d'une attaque terroriste. Une voiture piégée a fait quatre morts dont neuf blessés. Plus...

Plus de 18 morts après une attaque des Shebab

Somalie Un assaut des forces de l'ordre contre un commando retranché dans un restaurant a fait plusieurs morts à Mogadiscio, vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...