Le jihadiste Belmokhtar revendique les attentats

NigerLe jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué les deux attentats-suicides de jeudi. Par ailleurs, les forces nigériennes et françaises ont donné l'assaut à Agadez, elles ont mis fin à la prise d'otages.

Mokhtar Belmokhtar a revendiqué le spectaculaire double attentat de jeudi au Niger.

Mokhtar Belmokhtar a revendiqué le spectaculaire double attentat de jeudi au Niger. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe Les Signataires par le sang, dirigé par Mokhtar Belmokhtar a créé la surprise en revendiquant le spectaculaire double attentat de jeudi.

A Agadez, la grande ville du Nord désertique, l'armée nigérienne et les forces spéciales françaises sont intervenues vendredi matin pour faire cesser la prise d'otages qui avait démarré après l'attentat-suicide contre un camp militaire.

«L'assaut s'est déroulé vendredi à l'aube» et a fait au moins deux tués, «deux terroristes, preneurs d'otages», a déclaré le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a évoqué «un premier bilan».

Un élu d'Agadez a fait état de «trois terroristes tués», de «trois otages tués» ainsi que d'une autre personne tuée par une balle perdue. Ce bilan n'a pas été confirmé par Niamey, alors que le ministre nigérien de la Défense, Mahamadou Karidjo, avait affirmé que l'opération s'était achevée jeudi soir.

Combat contre le terrorisme

«La situation est stabilisée, en particulier à Agadez, où nos forces spéciales sont intervenues en soutien des forces nigériennes à la demande du président (nigérien Mahamadou) Issoufou», a indiqué le ministre français de la Défense.

Il a par ailleurs jugé essentiel que le nord du Niger ne devienne pas un «sanctuaire islamiste», comme le nord du Mali voisin l'était devenu en 2012, avant que les groupes jihadistes n'en soient délogés depuis janvier par une opération franco-africaine.

Le président français François Hollande a lui vu dans les attentats au Niger «une preuve supplémentaire» de la nécessité de soutenir l'Afrique contre le «fléau» du terrorisme. «Nous resterons au Mali et autour du Mali», a-t-il déclaré après ces événements au Niger «où nos intérêts ont été directement visés, où des Nigériens, parce qu'ils nous avaient appuyés, soutenus, ont été lâchement assassinés».

Opération conjointe

Mokhtar Belmokhtar se manifeste pour la première fois depuis que son décès a été annoncée par le Tchad en mars, peu après celle de l'émir d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abou Zeïd.

Dans un communiqué cité la veille par l'agence mauritanienne en ligne Alakhbar, le porte-parole du groupe, El-Hassen Ould Khlil, alias «Jouleibib», a déclaré que «c'est Belmokhtar qui a supervisé lui-même les plans d'opération des attaques» .

Dans une nouvelle déclaration vendredi, «Jouleibib» a évoqué parmi les assaillants «des Soudanais, des Sahraouis et des Maliens».

Selon Les Signataires par le sang, l'opération a été menée conjointement avec le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO). Le MUJAO, l'un des groupes armés islamistes qui occupaient le nord du Mali en 2012, avait auparavant revendiqué ces attaques.

Dispositif de sécurité déjoué

A Arlit, Areva a fait état d'un salarié tué et de 14 blessés après l'explosion quasi-simultanée d'un autre véhicule piégé. Une cinquantaine d'agents de sécurité ont aussi été blessés, d'après le gouvernement.

«Beaucoup de gens s'interrogent encore sur comment ça a pu arriver, malgré l'impressionnant dispositif sécuritaire et militaire, y compris français, mis en place depuis des mois», a confié un agent d'Areva.

Après le Niger, tous les pays engagés au Mali se savent plus que jamais exposés aux risques d'attaques jihadistes. «A qui le tour?», titrait vendredi le quotidien burkinabè Le Pays. (afp/nxp)

Créé: 24.05.2013, 13h41

Articles en relation

Le groupe du «Borgne» menace de lancer d'autres attaques

Niger Le groupe du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a menacé de lancer de nouvelles attaques au Niger après les attentats suicide de jeudi, dans un communiqué mis en ligne vendredi par des sites islamistes. Plus...

Mokhtar Belmokhtar a «supervisé» les attentats

Niger Deux attentats-suicides contre l'armée nigérienne et le groupe nucléaire français Areva, revendiqués par les islamistes du Mujao, ont fait jeudi une vingtaine de morts dans le nord du Niger. Plus...

Au moins 20 morts dans deux attentats au Niger

Terrorisme Un double attentat à la voiture piégée contre l'armée nigérienne et le groupe français Areva, revendiqué par les islamistes du Mujao, a fait jeudi dans le nord du Niger au moins 20 morts, essentiellement des militaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...