Au moins 75 morts en une semaine à Benghazi

LibyeDepuis le début d'une offensive lancée mercredi contre les groupes islamistes au moins 75 personnes sont mortes à Benghazi.

De nouvelles violences ont éclaté cette semaine à Benghazi.

De nouvelles violences ont éclaté cette semaine à Benghazi. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Neuf personnes ont été tuées ce dimanche 19 octobre dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début, mercredi dernier, d'une offensive contre les groupes islamistes qui contrôlent cette ville de l'est de la Libye, ont indiqué des sources médicales.

L'offensive, lancée par l'ex-général controversé Khalifa Haftar, est soutenue par les autorités reconnues par la communauté internationale qui tentent de reprendre la deuxième ville de Libye, tombée en juillet dernier aux mains de milices islamistes.

Des civils ont pris aussi les armes pour soutenir les forces du général qui luttent contre une coalition de groupes islamistes, dont les radicaux d'Ansar Asharia classés terroristes par les Etats-Unis.

Raids sur les positions islamistes

Dimanche, de nouveaux affrontements ont eu lieu dans plusieurs quartiers de Benghazi, tandis que les forces aériennes loyales au général Haftar ont mené des raids sur des positions islamistes.

Une résidence désertée de Khalifa Haftar a été visée par une attaque aux explosifs, selon une source militaire. L'attaque a tué une femme et blessé sa fille alors qu'elles circulaient à proximité du bâtiment, selon le Centre médical de Benghazi. Ce centre médical a d'autre part indiqué avoir reçu six corps qui lui ont été remis par le Croissant-Rouge libyen. En outre, deux soldats ont succombé à l'hôpital Al-Baida, selon une source de l'établissement. (ats/nxp)

Créé: 19.10.2014, 22h47

Articles en relation

Ban Ki-moon à Tripoli pour donner un coup de pouce au dialogue

Libye La visite du secrétaire général de l'ONU n'avait pas été annoncée pour des raisons de sécurité, alors que le parlement reste contesté par une coalition de milices, islamistes pour la plupart. Plus...

Un otage britannique en Libye relâché par ses ravisseurs

Soulagement David Bolam, un ressortissant britannique retenu en otage en Libye, a été libéré par ses ravisseurs. «Il est en sécurité et en bonne santé», a indiqué le Foreign Office. Plus...

Livrée aux milices, la Libye plonge dans le chaos

TRANSITION Depuis la chute de Kadhafi en 2011, les différentes milices qui l'ont combattu font la loi dans ce pays plongé dans le chaos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...