Une actrice ministre de la Culture au Brésil

Amérique latineRegina Duarte, star de la télé brésilienne, prend la tête du ministère de la Culture sous la direction du président Bolsonaro.

Regina Duarte le 29 janvier 2020.

Regina Duarte le 29 janvier 2020. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une célèbre actrice brésilienne de télénovelas, Regina Duarte, a annoncé mercredi qu'elle avait accepté la proposition du président Jair Bolsonaro de remplacer le Secrétaire à la Culture, limogé après avoir paraphrasé un discours du chef de la propagande nazie Joseph Goebbels.

«Oui, j'ai accepté. Nous allons publier les bans en vue du mariage», a annoncé l'actrice de 72 ans devant quelques journalistes, dont l'AFP, en sortant du Palais présidentiel de Planalto, à Brasilia.

Alors que son nom circulait avec insistance, Regina Duarte avait fait durer le suspense plusieurs jours, après s'être rendue la semaine dernière dans la capitale, pour connaître les locaux du secrétariat à la Culture, qui était un ministère avant sa relégation par Jair Bolsonaro, au même titre que les Sports.

«Fiancée» à Jair Bolsonaro

Elle avait indiqué s'être «fiancée» à Jair Bolsonaro après l'avoir rencontré, et les médias brésiliens avaient considéré comme acquise l'entrée de l'actrice au gouvernement. Elle devient la quatrième titulaire de la Culture depuis l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro il y a seulement 13 mois.

Regina Duarte est une des plus importantes actrices de télénovelas du Brésil, avec de nombreux premiers rôles marquants, la plupart pour TV Globo, la plus grande télévision privée du pays. Elle n'a jamais caché son orientation à droite de l'échiquier politique, détonnant avec la grande majorité des artistes au Brésil.

Lors de la dernière campagne, en 2018, elle a participé à des meetings pro-Bolsonaro et a même prononcé un discours lors duquel elle a affirmé être «corps et âme» avec le candidat d'extrême droite.

Démantèlement

De nombreuses personnes liées à la culture espèrent néanmoins que Regina Duarte, grâce à son vécu de près de 50 ans dans le monde des arts, aura un profil plus conciliateur que son prédécesseur.

Roberto Alvim a été limogé avec fracas mi-janvier après avoir causé un énorme scandale avec un discours directement inspiré de propos de Joseph Goebbels, paraphrasant notamment des passages sur l'art «héroïque et national».

«Dans la situation actuelle de démantèlement de notre culture, je crois que Regina Duarte peut aider. Elle est de droite, mais elle n'est pas nazie. C'est un moindre mal», avait réagi samedi dans les colonnes de l'Estado de S. Paulo Paula Lavigne, une productrice de cinéma qui est aussi l'épouse du célèbre chanteur Caetano Veloso. (afp/nxp)

Créé: 29.01.2020, 23h32

Articles en relation

Bolsonaro ne parlera plus à la presse

Brésil Critiqué pour son agressivité envers les médias, le président brésilien a décidé qu'il ne donnera plus d'interviews. Plus...

Les indigènes s'unissent contre Bolsonaro

Brésil Les leaders amazoniens se sont réunis afin de dénoncer la politique du gouvernement, qui veut autoriser les activités minières sur leurs terres. Plus...

Un proche de Bolsonaro paraphrase Goebbels

Brésil Le secrétaire à la Culture brésilien a démissionné suite à un discours reprenant des propos du chef de la propagande nazie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...