Passer au contenu principal

Editorial: l'absurde menace de la France

La raison de cette subite «suissemania» est à peu près toujours la même: dénoncer le paradis fiscal et refuge doré pour très grosses fortunes françaises.

Insigne honneur! La France en pleine campagne présidentielle s’intéresse à son petit voisin. La raison de cette subite «suissemania» est à peu près toujours la même: dénoncer le paradis fiscal et refuge doré pour très grosses fortunes françaises. Si les Sarkozy, Hollande, Le Pen, Mélenchon et autres patrons de partis se déchirent sur chaque mot - ose-t-on parler d’idée? - ils se retrouvent tous unis, scellés dans leur combat contre la géante Helvetia trop riche, trop bien dans sa peau et dans son économie, qui sans vergogne ni éthique viderait donc la France de sa substance. Qu’eux-mêmes, leur parti ou leur entourage, méchamment piégés par nos banquiers indélicats, participent à ce vaste flux migratoire de l’Euro en direction des coffres suisses, ils préfèrent ne pas l’évoquer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.