Passer au contenu principal

Abandon d'un projet d'intercepteur de missile

En raison de «problèmes de conception technique», le Pentagone a annoncé mercredi avoir abandonné un projet de «véhicule tueur».

Le Pentagone.
Le Pentagone.
AFP

Le Pentagone a annoncé mercredi avoir mis fin à un projet d'intercepteur de missile développé par Boeing, citant des «problèmes de conception technique». Il a lancé un appel d'offres pour un intercepteur de nouvelle génération.

Le ministère américaine de la défense «va mettre fin au contrat actuel avec Boeing pour le développement du véhicule extra-atmosphérique tueur de nouvelle génération (Redesigned Kill Vehicle, RKV) à compter du 22 août», a indiqué un porte-parole du Pentagone.

Le «véhicule tueur» se sépare du missile intercepteur dans l'espace pour venir se précipiter sur un missile intercontinental menaçant les Etats-Unis. Or, si le Pentagone a testé avec succès ces dernières années un nouveau système d'intercepteur «SM-3 Block IIA», un antimissile de type AEGIS de nouvelle génération basé à terre, les essais de «véhicule tueur» n'ont jamais été concluants depuis 2010.

«Décision responsable»

«Mettre fin à ce programme était la décision responsable à prendre», a indiqué le secrétaire à la défense adjoint chargé de la recherche et de l'ingénierie, Michael Griffin. «Il arrive que l'on ait des problèmes quand on développe de nouveaux programmes». En décembre 2018, l'agence de la défense antimissile du Pentagone avait conclu que «certains éléments critiques» du projet RKV ne remplissaient pas les critères requis, a expliqué le porte-parole.

«La recherche et les essais menés avant la fin de ce projet permettront de développer un intercepteur de nouvelle génération, qui comprendra un nouveau véhicule tueur», a-t-il conclu.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.