A Sanaa, la population se terre à cause des raids

YémenAprès la mort de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, la coalition a mené des raids aériens nocturnes dans la capitale yéménite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le palais de la République situé dans le centre de Sanaa, au milieu d'un quartier densément peuplé, a été visé à au moins sept reprises par l'aviation de la coalition anti-rebelles menée par l'Arabie saoudite, ont précisé des habitants de la capitale.

Les raids se sont accompagnés, selon des témoins, de survols intensifs et à basse altitude de la capitale yéménite, dont les rues ont été désertées dès le début de la soirée.

Le palais de la République situé dans le centre de Sanaa, au milieu d'un quartier densément peuplé, a été visé à au moins sept reprises par l'aviation de la coalition anti-rebelles, ont précisé des habitants de la capitale. Aucune information n'a pu être obtenue sur des victimes éventuelles de ces frappes.

Les combats au sein du camp rebelle dans la capitale yéménite ont fait au moins 234 morts et 400 blessés depuis vendredi, a indiqué mardi une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

La coalition sous commandement saoudien a exhorté lundi les civils à se tenir à «plus de 500 mètres» des zones contrôlées par les Houthis, laissant supposer une intensification de ses raids.

Les Houthis renforcent leur emprise

Les rebelles houthis ont annoncé ce même jour la mort de leur ancien allié, Ali Abdallah Saleh. Une information confirmée plus tard par une dirigeante du parti de l'ex-président. Une source militaire a indiqué qu'il était tombé dans une embuscade tendue par les Houthis au sud de la capitale.

Ces derniers ont renforcé leur emprise sur Sanaa, qui n'a pas connu dans la nuit de nouveaux combats hormis quelques escarmouches en début de soirée dans le sud de la ville, fief des pro-Saleh, ont indiqué des témoins.

Appel à manifester

Les Houthis, soutenus par l'Iran, ont appelé à une grande manifestation dans la capitale mardi après-midi pour célébrer ce qu'ils appellent «l'échec d'un complot ourdi» par l'ancien président et une partie de sa formation politique, le Congrès populaire général (CPG).

D'allié des Houthis, Ali Abdallah Saleh est devenu leur adversaire la semaine dernière en dénonçant leur volonté de le marginaliser et en tendant la main à l'Arabie saoudite.

Appels à la vengeance

Réagissant à l'intensification des raids aériens sur Sanaa, le président iranien Hassan Rohani a lui déclaré mardi que les Yéménites allaient faire regretter aux «agresseurs» leurs actions, dans un discours retransmis par la télévision d'Etat. «Le Yémen sera libéré des mains des agresseurs», a-t-il affirmé.

Le fils d'Ali Abdallah Saleh a de son côté a appelé les Yéménites à venger son père, dans un discours diffusé par une chaîne saoudienne, Al Ekbaria. «Je conduirai la bataille jusqu'à ce que le dernier Houthi soit chassé du Yémen», a déclaré Ahmed Ali Saleh, assigné à résidence aux Emirats arabes unis, alliés de l'Arabie saoudite dans la guerre contre les Houthis.

«Le sang de mon père résonnera furieusement jusqu'aux oreilles de l'Iran», a ajouté le fils de l'ancien président.

(afp/nxp)

Créé: 05.12.2017, 08h07

Articles en relation

Hadi veut prendre Sanaa, après la mort de Saleh

Yémen Le président yéménite Hadi, en exil en Arabie saoudite, appelle à ouvrir une nouvelle page de l'histoire du pays. Plus...

L'ex-président Ali Abdallah Saleh a été tué

Yemen Les Houthis ont fait sauter la maison de l'ex-président dans le centre de Sanaa. Des images montrant son cadavre circulent sur les réseaux sociaux. Plus...

«Sanaa devient une ville fantôme»

Yémen Les habitants de la capitale yéménite restaient cloîtrés chez eux dimanche par crainte de nouveaux affrontements. Plus...

Saleh a le soutien aérien des Saoudiens

Yémen La coalition saoudienne a bombardé dans la nuit de samedi à dimanche des positions des Houthis à Sanaa. Plus...

L'ex-président Saleh tend la main aux Saoudiens

Yémen L'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh s'est déclaré samedi ouvert à des discussions avec l'Arabie saoudite si celle-ci lève son blocus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.