Une nouvelle espèce de dinosaure identifiée

JaponVieux de 72 millions d'années et mesurant 8 mètres, c'est le plus grand squelette jamais trouvé dans l'archipel nippon.

Le squelette appartiendrait à une nouvelle espèce de la famille des hadrosauridés, dits «dinosaures à bec de canard».

Le squelette appartiendrait à une nouvelle espèce de la famille des hadrosauridés, dits «dinosaures à bec de canard». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des chercheurs japonais ont identifié une nouvelle espèce de dinosaure en reconstituant un squelette presque entier d'une longueur de huit mètres, le plus grand jamais trouvé dans l'archipel nippon.

Après avoir analysé des centaines d'os vieux de 72 millions d'années, l'équipe menée par l'université de Hokkaido (nord du Japon) a conclu que ce squelette appartenait à une nouvelle espèce de la famille des hadrosauridés, dits «dinosaures à bec de canard», des herbivores de la fin de la période géologique du Crétacé.

Une partie de la queue du dinosaure avait été trouvée en 2013, puis des fouilles ultérieures avaient fait émerger l'ensemble du squelette. L'équipe lui a donné le nom de «Kamuysaurus japonicus», qui signifie «dieu dragon japonais», selon un communiqué de l'université.

Adulte de neuf ans

Les auteurs estiment qu'il s'agissait d'un adulte âgé de neuf ans, qui aurait pesé 4 ou 5,3 tonnes selon qu'il marchait sur deux ou quatre pattes.

La découverte a été publiée dans la revue spécialisée britannique «Scientific Reports». «Le fait qu'un nouveau dinosaure ait été trouvé au Japon signifie qu'un monde indépendant de dinosaures a existé au Japon ou en Asie de l'Est, avec un processus d'évolution indépendant», a déclaré le chef de l'équipe Yoshitsugu Kobayashi, cité dans le communiqué de l'université.

«Il est rare qu'un [squelette de] dinosaure aussi bien préservé soit retrouvé en Asie de l'Est», a précisé vendredi M. Kobayashi à l'AFP. «Le Japon ayant beaucoup de sédiments marins, nous nous attendons à ce que plus de dinosaures soient déterrés à l'avenir», a-t-il ajouté.

Habitat rare

Kamuysaurus japonicus a probablement vécu dans des zones côtières, un habitat rare pour les dinosaures à cette époque. Les ossements donnent également des informations sur leur environnement.

Cette découverte soulève l'hypothèse que certaines espèces de dinosaures «préféraient occuper des régions proches de l'océan et que l'environnement du littoral a joué un rôle important dans la diversification» des dinosaures au début de leur évolution, selon l'université de Hokkaido. kh-uh/etb/phv (afp/nxp)

Créé: 06.09.2019, 12h35

Articles en relation

Un fémur de dinosaure découvert en très bon état

France Des paléontologues français sont aux anges après la découverte d'un os d'un reptile fossile qui date de 140 millions d'années. Plus...

Frick: le dinosaure est d'une espèce inconnue

Canton d'Argovie Le dinosaure retrouvé vivait au Trias il y a 210 millions d'années. Il s'agit du premier squelette d'un prédateur trouvé en Suisse. Plus...

Un cousin du Diplodocus fait un flop aux enchères

France Un squelette de dinosaure, vieux de 150 millions d'années, était proposé à la vente, jeudi. Mais personne n'en a voulu au prix fixé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...