Une fusillade dans un lycée fait 10 morts

Etats-UnisUn jeune homme a ouvert le feu vendredi dans un lycée texan, aux Etats-Unis. Dix personnes sont décédées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un élève a été arrêté après avoir abattu dix personnes vendredi matin dans son lycée de Santa Fe au Texas. La police a par la suite découvert des engins explosifs dans l'établissement et à proximité.

«C'est avec tristesse que je peux confirmer que 10 personnes ont été tuées et que 10 ont été blessées», a indiqué le gouverneur du Texas Greg Abbott, qui s'est rendu à Santa Fe, où s'est produit le drame tôt vendredi matin. «On me dit que la majorité sont probablement des étudiants», avait affirmé plus tôt le shérif, précisant que des membres du personnel en faisaient également partie.

Selon le shérif, le tireur est un élève de cet établissement et la police a interpellé une seconde personne. D'après plusieurs médias, le tireur a 17 ans. Et il était armé d'un fusil semi-automatique AR-15, un revolver, un fusil à pompe et des bombes artisanales, selon le Houston Chronicle.

Le district scolaire de Santa Fe a indiqué sur Twitter que des engins explosifs avaient été trouvés dans le lycée et à proximité, invitant la population à signaler aux autorités tout paquet suspect. La présence d'explosifs sur la scène du carnage «est toujours quelque chose que l'on prend en considération dans ce genre de situations», avait révélé le shérif devant la presse. «Notre équipe d'artificiers et d'autres sont en train d'inspecter» la zone.

«Attaque horrible»

Quelques minutes auparavant, le président américain Donald Trump avait tweeté: «Fusillade dans une école au Texas. Les premières informations montrent qu'on peut s'attendre à de mauvaises nouvelles». En préalable d'un discours sur la réforme pénitentiaire à la Maison Blanche, il a ensuite dénoncé «une attaque horrible».

«Cela dure depuis trop longtemps dans notre pays» a-t-il affirmé. Il a aussi assuré que son administration était déterminée à faire «tout ce qui est en son pouvoir» pour protéger les étudiants et s'assurer que «ceux qui représentent une menace pour eux-mêmes et pour les autres» ne puissent détenir d'armes. «Très triste journée, très très triste», a-t-il ajouté.

Le gouverneur du Texas Greg Abbott a annoncé sur Twitter en milieu de journée que le drapeau texan serait mis en berne à travers l'Etat du sud des Etats-Unis, en hommage aux victimes de la fusillade.

Rapide confinement

L'hôpital universitaire du Texas (UMTB) a indiqué sur Twitter avoir reçu trois patients - deux adultes et un jeune de moins de 18 ans - à la suite de la fusillade. Le district scolaire de Santa Fe avait indiqué plus tôt sur sa page Facebook qu'un «incident s'est produit ce matin dans un lycée impliquant un tireur. L'incident est toujours en cours mais est sous contrôle. Des blessés ont été confirmés», sans jamais identifier l'établissement concerné. Il avait rapidement mis en place un confinement du lycée après le signalement des tirs.

Ed Gonzalez a précisé sur Twitter qu'un policier avait été blessé, mais l'ampleur des blessures n'était pas connue à ce stade.

Blessée à la jambe

«Quelqu'un est entré avec un fusil et a commencé à tirer, et cette fille a été blessée à la jambe», a déclaré un témoin seulement identifié avec le prénom Nikki, à la chaîne locale KTRK. Cette source a précisé que des élèves avaient pris la fuite.

Richard Allen, un parent d'élève, a raconté à cette chaîne être arrivé sur place peu après le début de la fusillade et avoir vu plusieurs personnes être emmenées en ambulance. «Mon fils a dit que quelqu'un était entré dans la salle des cours d'arts et a commencé à tirer sur beaucoup d'élèves», a-t-il dit. Les images de télévision montraient des élèves en file indienne, certains en train d'être évacués vers un site à l'écart, où leurs parents pouvaient venir les récupérer.

C'est la dernière fusillade en date dans un établissement scolaire des Etats-Unis, où le débat sur les armes à feu fait rage. Le 14 février, jour de la Saint-Valentin, un jeune homme de 19 ans a ouvert le feu dans un lycée de Parkland, dans le sud-est de la Floride, tuant 17 personnes avant d'être arrêté. Elle ravive pour les Texans la mémoire des 25 victimes, dont une femme enceinte, tuées par balles dans une église du sud de l'Etat en novembre dernier. «Une fois de plus, le Texas a vu le visage du diable», a déclaré vendredi le sénateur Ted Cruz.

(afp/nxp)

Créé: 18.05.2018, 15h57

Galerie photo

Fusillade dans un lycée au Texas

Fusillade dans un lycée au Texas Un élève a abattu dix personnes vendredi 18 mai 2018 dans son lycée de Santa Fe, au Texas. La police a par la suite découvert des engins explosifs dans l'établissement et à proximité.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: l'UE redonne la balle à May
Plus...