Une accusatrice veut interdire son nouveau livre

Affaire RamadanTariq Ramadan dévoile l'identité de l'une de ses victimes dans son dernier livre, dont la sortie est prévue mercredi. Elle a déposé un référé pour que l'ouvrage ne soit pas autorisé.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une des femmes qui accuse Tariq Ramadan de viol a déposé un référé afin de faire interdire la parution prévue ce mercredi du livre de l'islamologue suisse, dans lequel il révèle l'identité de cette plaignante, a annoncé lundi son avocat.

Cette femme, surnommée Christelle par les médias, accuse l'intellectuel musulman de l'avoir violée dans une chambre d'hôtel à Lyon, en octobre 2009, ce qui a valu à ce dernier d'être mis en examen. Il avait d'abord nié tout rapport sexuel avant d'être contredit par l'enquête et d'évoquer aujourd'hui une «relation consentie». L'audience est prévue mardi matin au tribunal de Paris.

«Il faut interdire la diffusion de ce livre en l'état, qui révèle l'identité de ma cliente à 84 reprises», a expliqué à l'AFP Me Eric Morain. «Tous les organes de presse ont respecté la loi. Tariq Ramadan doit la respecter aussi», a-t-il ajouté.

L'avocat de la plaignante fonde sa requête sur l'article 39 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui interdit de «diffuser (...) des renseignements concernant l'identité d'une victime d'une agression ou d'une atteinte sexuelles».

Cette infraction est passible d'une amende pouvant s'élever à 15'000 euros. Il demande également que le nom de sa cliente soit remplacé dans le livre par le pseudonyme «Christelle».

«Devoir de vérité»

Dans cet ouvrage, «Devoir de vérité» (couverture ci-dessous), Tariq Ramadan relate la manière dont il a vécu l'affaire qui lui a valu de passer près de dix mois en détention provisoire, dans un texte teinté de méditations spirituelles.

Il y dresse un parallèle entre son cas et l'affaire Dreyfus, le retentissant scandale de la IIIe République mêlant erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme à l'encontre du capitaine Alfred Dreyfus, accusé à tort de haute trahison en 1894 avant d'être finalement réhabilité en 1906.

Tariq Ramadan est mis en examen pour deux viols en France. Il y est également accusé par deux autres femmes de viols, dont l'un en réunion, des plaintes déposées en mars 2018 et juillet dernier. Accusé également de viol par une femme en Suisse, il doit être entendu cet automne à Paris par un procureur de Genève. (afp/nxp)

Créé: 09.09.2019, 15h17

Articles en relation

La présumée victime suisse se confie

Affaire Ramadan Brigitte, qui a déposé plainte en avril 2018, raconte à «Libération» la nuit où, 10 ans plus tôt, elle dit avoir été violée par l'islamologue suisse dans un hôtel genevois. Plus...

«Je ne suis jamais descendu à l'hôtel Sofitel»

Affaire Ramadan L'islamologue suisse Tariq Ramadan affirme ne pas connaître la femme qui l'accuse de viol en réunion, dans une nouvelle plainte. Plus...

Ramadan visé par une nouvelle plainte pour viol

France Remis en liberté mi-novembre et placé sous contrôle judiciaire, l'islamologue Tariq Ramadan n'en finit pas avec les accusations de viol. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...