Un troisième républicain défie Trump

Présidentielles USL'ancien gouverneur de la Caroline du Sud Mark Sanford veut défier l'actuel président américain pour les élections présidentielles de 2020.

«Je pense que le Parti républicain s'est égaré», affirme Mark Sanford.

«Je pense que le Parti républicain s'est égaré», affirme Mark Sanford. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un troisième républicain, l'ancien gouverneur Mark Sanford, s'est déclaré dimanche candidat à des primaires contre le président sortant Donald Trump pour l'élection de 2020 aux Etats-Unis. Gouverneur de la Caroline du Sud de 2003 à 2011, Mark Sanford a également siégé pendant deux mandats à la Chambre des représentants, avant de perdre une primaire républicaine dans son Etat en 2018.

«Je pense que le Parti républicain s'est égaré», s'est-il justifié lors de l'émission «Fox News Sunday», pointant notamment la dette «incroyable» que Donald Trump contribue à creuser selon lui. «Le président s'est proclamé roi de la dette, il est familier et confortable avec des niveaux de dette, qui, je pense, nous conduisent en fin de compte dans la mauvaise direction».

Deux autres républicains peu connus ont annoncé avant lui vouloir défier le milliardaire: l'ancien gouverneur du Massachusetts Bill Weld et Joe Walsh, qui fut élu au Congrès en 2010 pour un seul mandat, au début de la vague ultra-conservatrice du Tea Party, viscéralement opposée au président démocrate de l'époque, Barack Obama.

Ces candidatures ne menacent pas l'entreprise de réélection du président sortant, mais montrent que des poches de résistance persistent dans son parti. Selon des médias, les responsables républicains de plusieurs Etats, dont la Caroline du Sud, le Nevada et l'Arizona, envisagent de ne pas organiser de primaires pour 2020. (ats/nxp)

Créé: 08.09.2019, 21h06

Articles en relation

Trump rompt les négociations avec les talibans

Etats-Unis Les Etats-Unis et les talibans étaient pourtant «sur le point de conclure un accord» avant ce revirement surprise du président américain. Plus...

Quand Donald Trump se fait météorologue

Etats-Unis Les propos du président, qui a assuré que l'Alabama pourrait pâtir de l'ouragan, font actuellement polémique dans les médias américains. Plus...

L'envoyé de Trump au Moyen-Orient démissionne

Diplomatie L'émissaire de Trump pour le plan de paix israélo-palestinien, Jason Greenblatt, met fin à sa mission. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...