Un sapin de Noël enflamme une ville défavorisée

RussieLes habitants de Kemerovo sont furieux, le sapin local a coûté 280'560 francs, soit trois fois le prix de celui du Kremlin.

Kemerovo, Russie.

Kemerovo, Russie. Image: Capture écran Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un sapin de Noël jugé «trop cher» et installé dans la ville minière sibérienne de Kemerovo a fait scandale vendredi dans les médias et les réseaux sociaux russes, qui fustigent un symbole flagrant du «fléau national», la corruption.

Haute de 25 mètres et dotée de près d'un millier de schémas d'éclairage différents, cette installation lumineuse en forme de sapin de Noël à Kemerovo a coûté quelque 18 millions de roubles (environ 280'560 francs), soit trois fois le prix du sapin installé au Kremlin de Moscou, selon la chaîne OTR.

Les médias russes se sont empressés d'ironiser sur «la grande vie» que mène Kemerovo, ville industrielle de 550'000 habitants située dans le bassin minier du Kouzbass et pas vraiment connue pour sa richesse.

Vives critiques

«Ici, les gens ne vivent pas vraiment. Ils survivent. Et on dépense 18 millions pour un sapin!» gronde un habitant local, Roman Khabibouline, sur le réseau social russe VKontakte.

«C'est aussi stupide que de s'acheter le dernier iPhone alors que vos enfants n'ont pas de quoi manger», abonde un autre utilisateur, Ivan Lebedev.

Certaines critiques appelaient à utiliser un vrai sapin et dépenser l'argent pour «guérir les enfants malades du cancer» ou pour «offrir des appartements aux jeunes couples». Le Parti communiste a de son côté dénoncé un symbole du «fléau national, celui de la corruption».

Dépenses sans limites

Face à l'avalanche de critiques, le maire Ilia Serediouk a dû justifier l'acquisition en expliquant que le sapin qui trônait jusque là était «devenu obsolète après avoir été utilisé pendant 11 ans» et «nécessitait des travaux d'entretien de plus en plus coûteux». Le quotidien gouvernemental «Rossiskaïa Gazeta» a publié vendredi la photo du sapin de la discorde et assuré que l'administration locale a payé «un prix moyen» pour ce système sophistiqué qui «servira encore 15 ans».

L'installation de Noël de Kemerovo n'est d'ailleurs pas la plus chère: le sapin de Krasnoïarsk, en Sibérie, a coûté plus de 50 millions de roubles (779'000 francs).

Les autorités russes, et notamment celles de Moscou, ont pour habitude de ne pas regarder à la dépense pour les décorations de Noël. Cette politique n'est pas sans susciter des crispations alors que le pouvoir d'achat des Russes est en déclin depuis plusieurs années. (afp/nxp)

Créé: 29.11.2019, 13h37

Articles en relation

Le sapin a toujours la cote chez les Suisses

Noël Plus d’un million d’arbres de Noël sont vendus chaque année en Suisse. Le Nordmann indigène reste le préféré des Helvètes. Plus...

Sapin réel ou artificiel, c’est quoi le mieux?

Noël Video Le mois de décembre arrive et avec lui le choix de l'arbre au pied duquel on déposera les cadeaux. Plus...

La place Saint-Pierre accueille son sapin de Noël

Vatican Le traditionnel sapin de Noël a été installé sur la place Saint-Pierre, à Rome. Il vient du nord-est de l'Italie. Plus...

Un enfant met le feu à un sapin de Noël

Riaz (FR) En tentant d'allumer une bougie sur un sapin, un bambin a provoqué un incendie, mercredi. Plus...

Sapin de Noël communal en flammes

Canton de Berne Une personne a bouté le feu à un arbre de Noël dans la commune d'Unterseen (BE) lundi matin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...