Un énorme glacier sur le point de se rompre

PatagonieDes milliers de touristes peuvent observer la rupture d'une arche de glace du gigantesque glacier argentin Perito Moreno.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La rupture d'une arche de glace du gigantesque glacier argentin Perito Moreno, en Patagonie, a commencé samedi, un phénomène naturel qui attire des milliers de touristes. Elle devrait durer de deux à trois jours jusqu'à son apogée.

L'eau a commencé à s'infiltrer dans le glacier samedi à 08h40 (12h40 en Suisse), a indiqué le parc national Los Glaciares, en Patagonie, situé à 2000 km au sud-ouest de de Buenos Aires.

Tout au long de la journée, ce phénomène «est devenu plus manifeste et volumineux», selon la même source. L'eau érode le glacier et le processus prend fin lorsque l'arche ou le pont de glace s'effondre.

Glacier pas en recul

Le moment de la rupture «est toujours spectaculaire. Ce qui arrive, c'est que, cette fois-ci, plus d'eau s'est accumulée qu'au cours des trois ou quatre dernières ruptures», a expliqué à la chaîne d'information TN Luciano Bernacchi, directeur du Glaciarium, un musée situé à proximité du parc national des glaciers.

Selon cet expert, il s'agit d'un phénomène naturel pour ce type de glacier, c'est-à-dire qu'il maintient en moyenne ses dimensions, contrairement à d'autres qui rétrécissent.

L'effondrement du glacier Perito Moreno, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, attire habituellement des milliers de visiteurs bien qu'il se produise en mars, c'est-à-dire à la fin de l'été et au début de l'automne austral. Ce phénomène se produit tous les deux à quatre ans depuis 2004. (ats/nxp)

Créé: 11.03.2018, 02h48

Articles en relation

Un morceau géant du glacier Grey se détache

Chili Un bloc de glace de 350 mètres sur 380 s'est détaché du glacier Grey, en Patagonie chilienne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...