Un drone tente de brûler un drapeau anti-Trump

FranceUne oeuvre d'art sur un bâtiment nantais a failli être vandalisée par des inconnus dans la nuit de mardi à mercredi.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un drapeau anti-Trump, oeuvre d'art politique controversée hissée au sommet de la tour d'un centre culturel à Nantes (ouest de la France) a été la cible dans la nuit de mardi à mercredi de l'attaque d'un drone qui a tenté, en vain, d'y mettre le feu.

Une vidéo, captée par la caméra braquée 24h/24 sur le drapeau pour permettre au public de l'observer, montre un drone auquel est accroché un objet enflammé tenter pendant plusieurs minutes de s'approcher pour y mettre le feu, sans y parvenir. Le drone a fini par percuter le mât, à 38 mètres de hauteur, et chuter.

«He will not divide us»

Installé dans l'ancienne biscuiterie LU, le «Lieu unique», centre culturel de Nantes, fait flotter depuis le 16 octobre ce drapeau blanc sur lequel est inscrit, en lettres capitales noires, le message «He will not divide us» (Il ne nous divisera pas). Il est né d'un projet lancé en janvier, le jour de l'investiture du président américain Donald Trump, par l'acteur américain Shia LaBeouf et les artistes Luke Turner et Nastja Sade Rönkkö.

Devenue la cible d'extrémistes de l'ultra-droite américaine, l'oeuvre a d'abord déménagé au printemps au centre artistique de Liverpool, au Royaume-Uni, sur le toit duquel un groupe d'hommes a fait irruption, avant de trouver refuge à Nantes.

Selon la radio France Bleu Loire-Océan, qui a révélé cette attaque de drone, «une tentative d'intrusion dans le bâtiment a déjà eu lieu» et de nombreux messages d'intimidation ont été adressés au centre culturel de Nantes, qui assure cependant que l'oeuvre «sera maintenue». (afp/nxp)

Créé: 25.10.2017, 16h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...