Trump: «Nous fermerons l'entrée dans le pays»

Etats-UnisLe président américain a réitéré ses menaces de bloquer l'accès à son pays, si la situation dégénérait à la frontière avec le Mexique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Donald Trump a de nouveau menacé jeudi de fermer «toute la frontière» entre les Etats-Unis et le Mexique, y compris aux échanges commerciaux, si la situation devait dégénérer face à l'arrivée de milliers de migrants d'Amérique centrale.

«Si on arrive à un stade où on perd le contrôle ou s'il y a des violences, nous fermerons temporairement l'entrée dans le pays jusqu'à ce que la situation soit sous contrôle à nouveau», a dit le président des Etats-Unis devant des journalistes. «Je veux bien dire toute la frontière, le Mexique ne sera plus en mesure de vendre ses voitures aux Etats-Unis», a-t-il précisé.

Donald Trump avait déjà menacé mi-octobre, en pleine campagne pour les élections de mi-mandat qui se sont tenues début novembre, de fermer la frontière pour empêcher des milliers de migrants d'entrer dans son pays si le Mexique n'était «pas capable» de «stopper cet assaut».

«Beaucoup d'entre eux sont des criminels»

Depuis, alors que les migrants ont commencé à se masser à la frontière, le président républicain a envoyé des milliers de soldats sur place. Ces derniers sont autorisés à utiliser «la force létale s'il le faut», a-t-il dit jeudi, tout en assurant espérer que ce ne sera pas nécessaire.

Il a également pris un décret pour rejeter automatiquement les demandes d'asile déposées par des personnes ayant traversé illégalement la frontière. Mais cette mesure a été bloquée par la justice, dans une décision vivement critiquée par Donald Trump.

«Beaucoup d'entre eux sont des criminels», a-t-il lancé, «vous avez vu ce qui se passe à Tijuana», du côté mexicain de la frontière, «ils commencent à se battre à mains nues dans les rues».

Il accuse les juges

Donald Trump a rompu jeudi la trêve politique traditionnelle de la période de Thanksgiving en s'en prenant aux juges. Il les accuse de mettre les Etats-Unis en danger par leurs décisions sur sa politique migratoire.

Trois jours après la décision rendue par un juge californien qui a suspendu son décret permettant de rejeter automatiquement les demandes d'asile déposées par des personnes ayant traversé illégalement la frontière, le président américain ne décolère pas.

«C'est une chose terrible quand les juges s'ingèrent dans la protection du pays, quand ils vous disent comment protéger votre frontière. C'est une honte», a-t-il tempêté depuis sa résidence de Mar-a-Lago en Floride, où il passe jeudi la fête de Thanksgiving, censée être un moment d'apaisement et de consensus national.

Devant la presse et les caméras, Donald Trump s'est entretenu avec les troupes américaines déployées partout dans le monde pour leur souhaiter bonne fête. Mais il s'est saisi de l'occasion pour comparer, en substance, la mission des soldats présents en Afghanistan pour protéger les Etats-Unis à sa politique migratoire très ferme à la frontière mexicaine. (afp/nxp)

Créé: 22.11.2018, 17h29

Galerie photo

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche 2

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche 2 Dès son intronisation, le nouveau président a signé des décrets souvent controversés qui tranchent avec l'administration Obama. Sa présence à la Maison Blanche continue de faire des remous auprès des citoyens.

Articles en relation

4000 migrants défient Trump à la frontière

Etats-Unis La «caravane» des gens fuyant la pauvreté depuis le Honduras se trouve à Tijuana, au nord-ouest du Mexique. Plus...

Migrants: des matraques pour arrêter la caravane

Frontière mexicaine Les militaires américains pourront intervenir pour arrêter les migrants de la caravane, mais avec des matraques, pas des armes à feu. Plus...

Demande d'asile: un juge donne tort à Trump

Etats-Unis Vendredi, le président américain a décidé le rejet automatique des demandes d'asile déposées par des migrants illégaux. La justice a tranché mardi. Plus...

Les USA renforcent leur frontière avec Tijuana

Immigration Les autorités américaines redoutent que des migrants tentent de forcer le passage pour entrer en Californie. Des barricades supplémentaires ont été installées. Plus...

Une nouvelle caravane vers les Etats-Unis

Migrants Deux-cents migrants sont partis du Salvador dimanche en direction des Etats-Unis, malgré les risques d'en être refoulés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...