Schettino, capitaine couard ou bouc émissaire?

Naufrage du ConcordiaLe capitaine Francesco Schettino, principal accusé du naufrage du Concordia, a été dépeint comme un «couard» qui a abandonné son navire en détresse mais pourrait aussi être un bouc émissaire bien commode.

Le principal accusé, le capitaine Francesco Schettino, fait profil bas face aux médias.

Le principal accusé, le capitaine Francesco Schettino, fait profil bas face aux médias. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le procès de Francesco Schettino pour homicides multiples par imprudence, abandon de navire et dommages à l'environnement, dans la catastrophe qui a fait 32 morts le 13 janvier 2012, doit s'ouvrir mardi à Grosseto (Toscane).

Le capitaine, 52 ans, est accusé d'avoir fait effectuer au navire un périlleux «salut» à la côte en s'approchant en-deçà de la limite réglementaire de 500 mètres. Le Concordia a ensuite heurté un rocher puis est venu s'échouer à quelques dizaines de mètres du rivage.

Schettino est aussi accusé d'avoir donné l'alerte avec une heure de retard et quitté le navire au milieu de l'évacuation de ses quelque 4'200 occupants, au mépris du code d'honneur des marins.

Manoeuvre miraculeuse?

Schettino, qui a été depuis licencié par Costa Croisières, affirme au contraire avoir avoir sauvé des milliers de vie en effectuant une manoeuvre miraculeuse et avoir quitté le bateau seulement quand il était incliné à 90 degrés pour coordonner les secours depuis la côte.

La justice déterminera son rôle exact mais il a déjà subi la vindicte des médias du monde entier. Les tabloids britanniques l'ont surnommé «Capitaine Couard» pour avoir refusé de remonter sur le navire, un moment immortalisé par l'enregistrement d'une conversation houleuse avec le commandant Gregorio De Falco, chef de la capitainerie de Livourne qui lui ordonnait en vain: «remontez à bord, bordel de m...».

Des passagers ont dit dans les médias l'avoir vu boire le soir du naufrage en compagnie d'une belle blonde, identifiée plus tard comme la danseuse moldave Domnica Cemortan. Dans un article publié peu après la catastrophe par l'hebdomadaire Panorama, des habitués italiens des croisières Costa s'étonnaient de ce commandant «continuellement présent parmi les passagers» au lieu d'être aux commandes du navire.

Côté frimeur

Dans sa ville de Meta di Sorrento, sur la côte Amalfitaine, l'un de ses anciens professeurs à l'institut nautique Nino Bixio, interrogé en octobre par l'AFP, a souligné que c'était «un capitaine qui prenait des risques» et que ce soir-là le Concordia allait cinq fois trop vite, évoquant un «problème de caractère».

Mais malgré le côté frimeur de ce natif de Naples (le 14 novembre 1960), plusieurs de ses supérieurs avaient avalisé en termes chaleureux sa demande de passage au statut de commandant, acceptée en 2006.Ainsi un commandant de Costa, Mauro Mautone, qui l'a eu comme «collaborateur direct», en parlait-il comme d'«une personne très sérieuse, fiable, capable d'adopter l'attitude adaptée aux circonstances et dotée de capacités élevées», selon des extraits de l'enquête cités par la presse.

Le capitaine Mario Moretta, dont Schettino fut le second, évoquait aussi «une personne dotée d'un excellent bagage professionnel». Le procureur Francesco Verusio qui a mené l'enquête est convaincu que le procès confirmera ses thèses qui chargent beaucoup la barque de Schettino.

Risque insensé

Pour l'accusation, Schettino a pris un risque insensé en frôlant la côte, n'a effectué aucune «manoeuvre miraculeuse» pour le rapprocher de la rive, ayant en fait bénéficié d'un coup de chance, et a abandonné le navire alors qu'au moins 300 passagers étaient encore à bord.

A l'inverse, les avocats de Schettino, Domenico et Francesco Pepe veulent démontrer qu'«il n'y a pas un responsable unique», évoquant le rôle des dirigeants de Costa, une mauvaise qualité de l'acier utilisé pour construire le navire et de possibles dysfonctionnements des compartiments étanches et des générateurs d'urgence.

Un pool séparé d'avocats, Justice pour le Concordia, a demandé au parquet d'étendre le champ des responsabilités à la direction de Costa. De son côté Schettino a adopté un profil bas. La dernière fois qu'il s'est exprimé devant un tribunal, lors des audiences préliminaires en mai dernier, il s'est dit «serein, en paix avec sa conscience» et convaincu que le procès lui permettrait d'«expliquer les faits avec calme». (afp/nxp)

Créé: 05.07.2013, 07h25

Galerie photo

Naufrage du Costa Concordia: recueillement un an après le drame

Naufrage du Costa Concordia: recueillement un an après le drame Moment de recueillement partagé pour les rescapés, familles de victimes, autorités et population du Giglio, un an après le drame survenu sur la petite île toscane.

Articles en relation

Nouvelle enquête contre les dirigeants du Costa Crociere

Italie Cinq membres du conseil d'administration de Costa Crociere, propriétaire du paquebot Concordia qui avait fait naufrage au large de la Toscane en 2012, font l'objet d'une enquête préliminaire du Parquet italien. Plus...

Le capitaine du Costa Concordia sera bien jugé

Italie Le parquet de Grosseto a rejeté la proposition d'une peine négociée avec le capitaine du Costa Concordia, paquebot italien dont le naufrage près de l'île du Giglio a fait 32 morts en 2012. Plus...

Début des audiences pour le Costa Concordia

Italie Les responsabilités de 6 personnes, dont le commandant du navire qui s'est échoué en janvier 2012, doivent être établies dans une série d'audiences qui débutent lundi. Le procès est prévu en automne. Plus...

Costa Crociere condamnée à un million d'euros d'amende

Naufrage Concordia La compagnie propriétaire du Concordia dont le naufrage il y a 15 mois près de l'île toscane du Giglio avait fait 32 morts, a été condamnée à une amende d'un million d'euros (environ 1,2 million de francs suisses). Plus...

Des fleurs à la mer pour les morts du Costa Concordia

Un an après le naufrage Rescapés du naufrage du Costa Concordia encore traumatisés et familles des 32 victimes participent ce dimanche sur la petite île du Giglio (Italie) au premier anniversaire de la catastrophe maritime. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...