«Sauver le climat maintenant»

EnvironnementDes manifestants sont descendus dans les rues de Katowice pour stimuler la COP-24 avec une Marche pour le climat.

La manifestation s'est déroulée dans le calme malgré un déploiement extrême des forces de l'ordre.

La manifestation s'est déroulée dans le calme malgré un déploiement extrême des forces de l'ordre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus d'un millier de manifestants ont traversé samedi Katowice dans le sud de la Pologne pour demander aux participants à la conférence mondiale COP-24 d'agir rapidement en faveur du climat.

Marchant dans le calme, les participants venus du monde entier arboraient des banderoles telles que «Il n'y pas de planète B»,«Sauver le climat maintenant», «Oui aux énergies renouvelables», «Les éoliennes - le charbon doit partir», ou encore «Un charbon propre est un sale mensonge».

Katowice, qui accueille la conférence sur le climat, est le centre du bassin houiller de Silésie. «On est là car c'est le jour des marches mondiales pour le climat, c'est un mouvement qui traverse le monde», a déclaré à l'AFP Vincent Larza, un Français d'une trentaine d'années.

Une manifestation pour pousser les Etats

«On a besoin de pousser les objectifs qui dépassent les Etats, on a besoin de dépasser les COP qui n'avancent pas, de passer à l'action et ça se fait dans la rue», a-t-il lancé. Chaudement acclamée par les manifestants, la militante suédoise de 15 ans, Greta Thunberg, devenue une figure emblématique du mouvement des jeunes pour le climat après ses multiples interventions médiatiques à Katowice, a également souligné que le monde avait besoin d'actions concrètes.

«Oui, nous avons besoin d'espoir, bien sûr que oui, mais avant tout nous avons besoin d'agir. Lorsque tu cherches de l'espoir, cherche à agir, c'est uniquement alors que l'espoir viendra», a-t-elle déclaré.

Molly Trueblood, 31 ans, étudiante américaine en commerce international à Rotterdam aux Pays-Bas a peint la moitié de son visage en bleu, symbolisant le niveau des mers. «A cause du réchauffement climatique, l'eau monte tout juste en dessous de mon nez. Si elle monte plus haut encore on ne pourra plus respirer», a-t-elle expliqué à l'AFP. La police a estimé le nombre de participants à plus d'un millier. Selon les organisateurs cités par l'agence PAP, elle a interpellé trois participants. mc-bo/via/pg (afp/nxp)

Créé: 08.12.2018, 16h45

Articles en relation

Climat: la Suisse va verser 120 millions de plus

COP24 Le président de la Confédération Alain Berset a promis de nouvelles contributions lors de la 24e Conférence de l'ONU sur le climat à Katowice (Pologne). Plus...

COP24: l'ONU exhorte les pays à «faire bien plus»

Pologne La 24e Conférence des Nations unies sur le climat (COP24) s'est ouverte dimanche à Katowice, en Pologne. Plus...

Ces firmes suisses qui polluent à l'étranger

Climat Les lois environnementales sont efficaces pour réduire les émissions de CO2 des entreprises sur le marché domestique, mais poussent souvent ces dernières à polluer à l'étranger. Plus...

Les émissions de CO2 «dérapent» et affolent

Climat Les émissions de CO2 ont connu en 2018 une hausse inédite depuis sept ans, faisant ainsi craindre le pire. Plus...

Gilets jaunes: Trump tacle Macron sur le climat

France Selon le président américain, les concessions de Macron aux gilets jaunes démontrent les failles de l'accord de Paris. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...