Saisie de plus de 5 tonnes de cocaïne

ColombiePlus de cinq tonnes de cocaïne du Clan del Golfo, principal gang de narco-trafiquants de Colombie, ont été saisies dans le nord-est du pays, à la frontière avec le Panama.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La marine colombienne, appuyée par la police, a saisi ces 5,2 tonnes de drogue dans l'Uraba, région considérée comme le fief de cette bande, a tweeté le ministère.

Le Clan del Golfo est dirigé par Dairo Antonio Usuga, alias «Otoniel», l'homme le plus recherché de Colombie et pour l'arrestation duquel les Etats-Unis offre cinq millions de dollars de récompense.

Ce gang, formé par des paramilitaires d'extrême droite démobilisés en 2006, s'est réduit de 4000 hommes armés à environ 1.100 depuis l'offensive lancée à son encontre par le gouvernement en 2015, selon le ministère.

Six milliards de dollars

Plus de 200 tonnes de cocaïne, pour une valeur dépassant les six milliards de dollars (autant de francs suisses), lui ont été confisquées ces trois dernières années.

«Otoniel», dont la bande est aussi impliquée dans des actes d'extorsion et l'exploitation de mines clandestines, avait assuré en septembre qu'il était prêt à se rendre à la justice avec ses hommes.

La Colombie est le premier producteur mondial de feuilles de coca, matière première de la cocaïne, avec 146'000 hectares de plantations, et aussi le plus grand producteur de cette drogue avec 866 tonnes en 2016, selon l'ONU. (afp/nxp)

Créé: 06.03.2018, 19h17

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...