Trump et Kim veulent le maintien du sommet

Corée du NordKim Jong Un, qui a de nouveau rencontré son homologue sud-coréen, et Trump ont affirmé viser le maintien de leur sommet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président étasunien Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un ont affirmé cette fin de semaine viser le maintien de leur sommet historique tel qu'il était initialement prévu, le 12 juin à Singapour. Cela après quelques jours de turbulences et acrobaties diplomatiques.

Ces nouvelles déclarations sont intervenues après que le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen eurent créé la surprise en se rencontrant samedi dans la zone démilitarisée entre leurs deux pays.

A l'issue de cette rencontre, les dirigeants des deux Corées se sont dits prêts à se revoir «fréquemment», a annoncé l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA. «Kim Jong Un a remercié Moon Jae-in pour les grands efforts qu'il a faits en vue (de l'organisation) du sommet» Corée du Nord-Etats-Unis «programmé pour le 12 juin». Il a «exprimé sa détermination» à tenir ce sommet «historique», a ajouté l'agence.

«Sans aucune formalité»

Des photos diffusées samedi par Séoul montrent Moon Jae-in serrant la main puis étreignant son homologue Kim Jong Un.

Moon Jae-in a raconté aux journalistes que Kim Jong Un l'avait contacté pour organiser à la hâte cette rencontre, «sans aucune formalité». «Il (...) a exprimé l'intention d'en finir avec l'époque de la guerre et de la confrontation au travers de la réussite du sommet entre le Nord et les Etats-Unis et de coopérer pour la paix et la prospérité», a déclaré M. Moon à Séoul.

Les deux dirigeants se sont entretenus durant deux heures dans le village de Panmunjon, où ils s'étaient déjà rencontrés le 27 avril et avaient publié une déclaration commune dans laquelle ils s'engageaient à améliorer leurs relations.

Délégation américaine à Panmunjom

Depuis Washington, Donald Trump a déclaré à la presse que les choses «avancent très bien» et que l'objectif d'organiser le sommet le 12 juin à Singapour «n'a pas changé». Des émissaires américains se sont entretenu avec des représentants nord-coréens à la frontière entre les deux Corées, afin de préparer le sommet, a annoncé dimanche le département d'Etat américain.

«Une délégation américaine est actuellement en discussions avec des représentants nord-coréens (au village de) Panmunjom. Nous continuons de préparer un sommet entre le président Donald Trump et le chef nord-coréen Kim Jong-un», a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat, Heather Neuer.

Confirmant une information du Washington Post, un représentant de l'administration américaine avait annoncé à Reuters que l'ancien ambassadeur des Etats-Unis en Corée du Sud, Sung Kim, actuellement en poste aux Philippines, devait conduire une délégation américaine pour rencontrer ce week-end des représentants nord-coréens afin de préparer le sommet de Singapour, si celui-ci devait effectivement avoir lieu.

Prochaine rencontre vendredi

De prochains pourparlers inter-coréens «à haut niveau» auront lieu vendredi prochain, a précisé de son côté KCNA.

Donald Trump avait annulé jeudi son sommet avec M. Kim. Moins de 24 heures après, il a cependant affiché son optimisme, évoquant le possible maintien du sommet après «des discussions très productives avec la Corée du Nord pour que le sommet ait lieu». L'annulation soudaine du sommet Trump-Kim avait placé en porte-à-faux la Corée du Sud, qui a joué un rôle central dans la remarquable détente de ces derniers mois entre Pyongyang et Washington.

Episode rocambolesque

La rencontre de samedi, la quatrième entre les dirigeants des deux pays toujours techniquement en guerre, s'est déroulée dans le plus grand secret. Il s'agit du dernier épisode rocambolesque en date sur la péninsule coréenne.

Washington exige une «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible» de la part du Nord. Pyongyang a déclaré qu'il ne renoncerait jamais à son arsenal nucléaire tant qu'il ne se sentirait pas en sécurité face à ce qu'il voit comme une agression américaine.

Selon Adam Mount, expert en politique nucléaire de la Fédération des scientifiques américains, il s'agit d'une action «audacieuse mais risquée» de la part de M. Moon, qui n'avait d'autre choix que de poursuivre une politique évitant une escalade du conflit.

«Selon Trump 'tout le monde joue', mais pour Moon Jae-in, ce n'est pas un jeu, il doit protéger son peuple de la guerre», conclut-il dans cette analyse postée sur Twitter. (afp/nxp)

Créé: 27.05.2018, 20h45

Trump salue «le brillant potentiel» économique de la Corée du Nord

Donald Trump a souligné dimanche le «brillant potentiel» de Pyongyang, frappé aujourd'hui par de sévères sanctions économiques internationales, et confirmé qu'une équipe américaine se trouve en Corée du Nord pour préparer sa rencontre historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

«Notre équipe américaine est arrivée en Corée du Nord pour les préparatifs du sommet entre Kim Jong Un et moi-même», a écrit le président américain sur Twitter. «J'estime véritablement que la Corée du Nord à un brillant potentiel et sera une grande nation économique et financière un jour. Kim Jong Un est d'accord avec moi là-dessus. Cela arrivera!», a-t-il poursuivi.

Galerie photo

Corée du Nord - USA: une poignée de main vers la paix?

Corée du Nord - USA: une poignée de main vers la paix? Poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong Un. Elle marque l'ouverture d'un sommet lourd d'enjeux pour l'Asie et le monde.

Galerie photo

Péninsule nord coréenne: une réunion au sommet pour la paix (août 2017 -juin 2018)

Péninsule nord coréenne: une réunion au sommet pour la paix (août 2017 -juin 2018) Prévu vendredi dans la zone démilitarisée à la frontière entre les deux pays, le sommet entre les dirigeants nord et sud-coréens pourrait déboucher sur une déclaration de paix, sans traiter pour autant de la question nucléaire

Articles en relation

Le site d'essais nucléaires a été démantelé

Corée du Nord Le démantèlement de Punggye-ri est présenté par le régime reclus comme un geste de bonne volonté avant un sommet potentiel avec les Etats-Unis. Plus...

Le sommet entre Trump et Kim Jong-un reporté?

Corée du Nord Le sommet historique du 12 juin entre Kim Jong-un et le président américain pourrait être reporté selon ce dernier. Plus...

Le démantèlement du site nucléaire à bout touchant

Corée du Nord Pyongyang va détruire son site d'essais nucléaires à Punggye-ri, dans le nord-est, en faisant exploser les tunnels d'accès. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...