Plus d'une centaine de civils tués depuis le cessez-le-feu

Syrie120 civils ont été tués en huit jours d'un cessez-le-feu qualifié de «très fragile» par l'émissaire international Kofi Annan.Des milliers de manifestants anti-régime ont défilé vendredi.

Les violences ont fait en 13 mois plus de 11'100 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Les violences ont fait en 13 mois plus de 11'100 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Violée quotidiennement depuis son instauration le 12 avril, la trêve a de nouveau été mise à mal avec la mort de 13 membres des forces de l'ordre tués par des «terroristes» selon les médias officiels et des bombardements sur Homs.

300 observateurs

La France déposera prochainement un projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU pour mettre en place une mission d'oservation du cessez-le-feu «aussi robuste que possible», après que le chef de l'ONU Ban Ki-moon a recommandé l'envoi de 300 observateurs au total.

Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a estimé que cette future force devrait avoir les moyens de faire «respecter la liberté de manifestation» en Syrie, en proie depuis le 15 mars 2011 à une révolte populaire qui s'est ensuite militarisée face à la répression sanglante.

Mais alors que des défilés ont débuté comme chaque vendredi depuis 13 mois, l'équipe restreinte d'observateurs déjà sur le terrain a indiqué qu'elle n'assisterait pas aux manifestations afin d'éviter que sa «présence ne soit utilisée» pour favoriser «une escalade» de la violence.

Divers rassemblements

Lors de déplacements des observateurs dans la région de Damas et dans celle de Deraa (sud), l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté que des tirs sur des rassemblements avaient fait un mort et des blessés après leur passage.

Pour cette journée de mobilisation placée sous le slogan «Nous serons victorieux et Assad sera défait», des vidéos mises en ligne par des militants ont montré des milliers de manifestants à Qamichli, dans le nord-est kurde, scandant «Homs, nous sommes avec toi jusqu'à la mort.»

D'autres vidéos ont montré des rassemblements hostiles au régime de Bachar al-Assad à Damas ainsi que des manifestations importantes à Herak, dans la province de Deraa, dans la région d'Idleb (nord-ouest) et à Al-Boukamal (est).

Membres des forces de l'ordre tués

A travers le pays, les militants ont fait état d'un déploiement militaire massif, bloquant de nombreuses mosquées, point de départ traditionnel des manifestations.

Selon les médias officiels, «un groupe terroriste armé a fait exploser une charge de 100 kilogrammes à Sahm al-Jolane (sud) tuant 10 membres des forces de l'ordre» et trois autres ont péri ailleurs dans le pays.

L'OSDH a affirmé que les forces syriennes avaient tué un militant et un civil dans la région d'Idleb et à Alep (nord), tandis que Homs, surnommée la «capitale de la révolution» par les militants, était bombardée «à raison d'un obus de mortier toutes les cinq minutes.»

Après avoir tergiversé, Damas a signé jeudi le protocole organisant le travail, et en particulier la liberté de mouvement, des observateurs, condition sine qua non de la poursuite de leur mission lancée lundi.

Plan Annan «voué à l'échec»

Malgré les engagements répétés de Damas au plan de l'émissaire international Kofi Annan, son porte-parole Ahmed Fawzi a jugé que la situation sur le terrain «n'est pas bonne», soulignant que le cessez-le-feu est toujours «très fragile».

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a accusé le régime de ne pas avoir retiré ses troupes des villes et de «continuer à défier les observateurs en dépit du soutien international unanime au plan Annan.»

Estimant le plan Annan «voué à l'échec» à cause du manque de coopération du régime, les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ont réclamé une intervention militaire passant outre le Conseil de sécurité longtemps paralysé par les veto russe et chinois.

11'000 morts

Moscou a une nouvelle fois estimé que la trêve était «dans l'ensemble» respectée, alors que les violences ont fait en 13 mois plus de 11'100 morts selon l'OSDH.

Si les pays occidentaux continuent de rejeter tout recours à la force hors mandat de l'ONU, une quinzaine de chefs de diplomatie arabes et occidentaux ont évoqué jeudi à Paris une implication de l'Otan.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton a appelé à «s'orienter vigoureusement vers le Conseil de sécurité en vue d'une résolution sous le chapitre VII» de la charte de l'ONU qui permet d'imposer, y compris par la force, des mesures en cas de menace contre la paix.

Elle a en outre révélé que la Turquie envisageait d'invoquer la charte de l'Otan, qui prévoit la solidarité entre ses Etats membres, à propos des bombardements sur sa frontière avec la Syrie.

«D'autres options»

Alain Juppé a expliqué qu'en cas d'échec du plan Annan, qui ouvrirait «le chemin vers la guerre civile», «d'autres options» seraient envisagées sans dire lesquelles.

Favori de la présidentielle en France, François Hollande, a déclaré que s'il était élu et qu'une intervention militaire était décidée par l'ONU, la France «y participerait».

Enfin, l'Union européenne pourrait adopter lundi un 14e train de sanctions contre le régime, visant les produits de luxe et le matériel pouvant être détourné à des fins de répression.

(afp/nxp)

Créé: 20.04.2012, 15h25

Articles en relation

Damas et l'ONU signent un accord sur les «bérets bleus»

Répression en Syrie Le gouvernement syrien et l'organisation internationale ont signé un protocole pour faciliter la tâche des observateurs. Une mission qui devrait compter 250 bérets bleus. Plus...

Ban Ki-Moon recommande une mission de 300 observateurs

Syrie Le secrétaire général de l’ONU a recommandé au Conseil de sécurité d’autoriser une mission en Syrie "pour une période initiale de trois mois" alors que le cessez-le-feu a été une nouvelle fois violé mercredi. Plus...

L'épouse de Bachar al-Assad appelée à «se battre pour la paix»

Syrie Les épouses des ambassadeurs britannique et allemand aux Nations unies ont réalisé un clip vidéo dans lequel elles appellent l'épouse du président syrien Bachar al-Assad, Asma, à sortir de son silence et à se "battre pour la paix". Plus...

L'armée bombarde à nouveau Homs

Syrie L’armée syrienne a repris mercredi ses bombardements sur les quartiers rebelles de Homs. Ces tirs des chars et de l’artillerie interviennent au troisième jour de la mission des observateurs internationaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...