Obama annule sa rencontre avec Poutine

Affaire SnowdenBarack Obama a annulé sa rencontre avec Vladimir Poutine puisqu'il estime qu'il n'y a «pas assez de progrès» dans les relations bilatérales. La Kremlin s'est dit «déçu».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Maison Blanche a évoqué un manque de «progrès» dans les relations bilatérales et la «décision décevante» de Moscou d'accorder l'asile à Edward Snowden.

La Russie est «déçue» par l'annulation de ce sommet, a réagi le conseiller diplomatique de Vladimir Poutine. «Il est clair que cette décision est liée à la situation, qui n'a pas été créée par nous, de l'ex-collaborateur des services spéciaux américains Edward Snowden», a-t-il ajouté, soulignant que l'invitation adressée à Barack Obama demeurait valable.

«Après un examen approfondi (...) nous sommes parvenus à la conclusion que les relations bilatérales avec la Russie n'ont pas enregistré assez de progrès récents pour qu'un sommet américano-russe se déroule début septembre», a déclaré le porte-parole de M. Obama, Jay Carney.

Traité START

«Nous attachons une grande importance aux progrès effectués avec la Russie lors du premier mandat du président (2009-2013, NDLR), dont le nouveau traité START et la coopération sur l'Afghanistan, l'Iran et la Corée du Nord», a expliqué M. Carney.

«Toutefois, étant donné le manque de progrès sur des questions comme la défense antimissile, la prolifération, le commerce, les questions de sécurité et des droits de l'homme ces douze derniers mois, nous avons informé le gouvernement russe que nous pensions qu'il serait plus constructif de repousser le sommet jusqu'à ce que nous obtenions plus de résultats», a-t-il ajouté.

«La décision décevante de la Russie d'accorder un asile provisoire à Edward Snowden est aussi un facteur qui a été pris en compte pour évaluer l'état actuel de notre relation bilatérale», a précisé M. Carney.

Les rencontres entre les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des Etats-Unis et de la Russie, prévues vendredi à Washington, sont en revanche maintenues. «Notre coopération sur ces questions demeure une priorité pour les Etats-Unis», souligne Jay Carney.

«Guerre froide»

Mardi, M. Obama avait reproché à la Russie de revenir parfois à «une mentalité de la Guerre froide».

«Ce que je dis en permanence (aux responsables russes), ce que je dis au président Poutine, c'est que c'est le passé et que nous devons penser à l'avenir. Et il n'y a pas de raison pour que nous ne puissions pas être en mesure de coopérer plus efficacement que nous ne le faisons», avait-il déclaré lors d'un entretien télévisé. Il s'est aussi dit «déçu» de l'asile temporaire accordé par Moscou à Edward Snowden.

M. Snowden, ancien consultant des services secrets américains, est à l'origine des révélations sur la vaste surveillance des télécommunications à travers le monde par le renseignement américain.

La Russie a accordé le 1er août un asile temporaire au fugitif américain, qui était bloqué depuis le 23 juin dans un aéroport moscovite où il était arrivé en provenance de Hongkong.

Tensions persistantes

Les Etats-Unis ont demandé à plusieurs reprises à la Russie l'expulsion de l'informaticien vers son pays, où il a été inculpé d'espionnage après avoir fait des révélations fracassantes sur la surveillance électronique mondiale effectuée par Washington.

Après son élection en 2008, Barack Obama avait pour objectif de remettre à plat les relations avec la Russie. Cette ambition s'est heurtée aux tensions persistantes entre les deux pays, notamment depuis le retour au Kremlin de Vladimir Poutine, au printemps 2012.

Le dernier tête-à-tête entre les deux hommes, en juin en Irlande du Nord, a été glacial, notamment en raison de leur désaccord sur la Syrie et la question des droits de l'homme en Russie.

Le sommet du G20 est programmé les 5 et 6 septembre à Saint-Pétersbourg. En raison de l'annulation de sa rencontre avec Vladimir Poutine, Barack Obama envisage désormais d'effectuer une étape en Suède à l'occasion de ce déplacement, dit la Maison Blanche. (ats/afp/nxp)

Créé: 07.08.2013, 15h55

Galerie photo

Affaire Snowden: rétrospective en images

Affaire Snowden: rétrospective en images Depuis le 5 juin 2013, les révélations de l'ex-consultant de la CIA sur les pratiques d'espionnage américaines on fait beaucoup de bruit. Edward Snowden, sa vie son œuvre en images.

Articles en relation

Appel à une collecte d'argent pour aider Snowden

Russie Un sénateur a annoncé mercredi son intention de lancer une collecte d'argent sur internet pour aider le fugitif américain Edward Snowden, qui a obtenu un asile provisoire et selon lui a besoin d'une assistance financière. Plus...

Obama annulera-t-il sa visite en Russie à cause de Snowden?

Asile temporaire L'octroi d'un asile en Russie au fugitif américain Edward Snowden porte un coup dur aux relations russo-américaines, risquant même de provoquer l'annulation de la prochaine visite du président Obama. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.