Nouveau rebondissement dans l'affaire Lambert

FranceAlors que l'arrêt des soins de Vincent Lambert se profilait, un comité de l'ONU veut faire suspendre cette décision.

Les parents de Vincent Lambert, en 2016, qui souhaitent maintenir leur fils en vie.

Les parents de Vincent Lambert, en 2016, qui souhaitent maintenir leur fils en vie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un comité de l'ONU a demandé à la France de suspendre toute décision d'arrêt des soins de Vincent Lambert, dans l'attente d'une instruction sur le fond, a-t-on appris samedi auprès des avocats des parents du quadragénaire tétraplégique, en état végétatif depuis dix ans. L'affaire est devenue un symbole du débat sur la fin de vie en France.

L'annonce du Comité international des droits des personnes handicapées de l'ONU (CIDPH) intervient quatre jours après que la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) avait, elle, ouvert la voie à l'arrêt des soins de Vincent Lambert, hospitalisé à Reims (nord-est), en rejetant la demande de suspension d'une décision du Conseil d'Etat, la plus haute juridiction française.

«La requête a été enregistrée et l'instruction commence devant ce comité international», une procédure qui dure «en pratique plusieurs années», a assuré à l'AFP Me Jérôme Triomphe, l'un des avocats des parents.

Etat végétatif depuis 2008

L'Etat français dispose de six mois pour fournir ses observations au comité. En attendant, ce dernier demande à la France de veiller à ce que l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert ne soient pas suspendues, en vertu de la convention relative aux droits des personnes handicapées.

«C'est une grande satisfaction: enfin une instance spécialisée va pouvoir se prononcer sur le fond de l'affaire», a déclaré Me Triomphe. Il a également dit son «grand soulagement» car «il y a depuis plus d'un an un acharnement judiciaire et médical à faire mourir Vincent».

Ancien infirmier psychiatrique de 42 ans, Vincent Lambert se trouve en état végétatif à la suite d'un accident de la route en 2008. Les décisions sur un arrêt des soins n'ont jamais été mises en oeuvre, freinées par de multiples imbroglios et recours juridiques successifs. L'affaire déchire sa famille: d'un côté, les parents, un demi-frère et une soeur s'opposent à l'arrêt des soins; de l'autre, son épouse Rachel, son neveu François et cinq frères et soeurs du patient dénoncent un acharnement thérapeutique.

L'avocat de François Lambert, Me Gérard Chemla, a déploré une demande «épouvantable». «Ce comité théodule vient rejuger» une nouvelle fois cette affaire, «et au nom des droits de l'Homme, bafoue les droits d'un homme qui souffre gratuitement depuis des années (...)», a-t-il réagi auprès de l'AFP.

François Lambert a pour sa part dénoncé «un simulacre». Le comité «se fait de la publicité sur le dos de Vincent, il n'a aucune autorité car il a juste le moyen de donner un avis. Sa position est indéfendable», a-t-il lancé. (afp/nxp)

Créé: 05.05.2019, 01h49

Articles en relation

Vincent Lambert pourra mettre fin à son agonie

Cour européenne La justice européenne a rejeté la requête des parents qui s'opposaient à l'arrêt des soins de leur fils, dans un état végétatif depuis dix ans. Plus...

Affaire Vincent Lambert: arrêt des soins validé

France Le Conseil d'État a validé la décision médicale d'interrompre les traitements du tétraplégique en état végétatif depuis dix ans. Les parents font recours. Plus...

Les soins vont s'arrêter pour Vincent Lambert

France La justice valide ce jeudi l'arrêt des soins pour Vincent Lambert qui se trouve dans un état végératif depuis une dizaine d'années. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inde: vers une réélection du nationaliste Modi
Plus...