Neuf femmes meurent à cause de leurs faux seins

Etats-UnisDes cas de cancers rares ont été décelés chez des femmes porteuses d'implants mammaires.

Ce sont des implants mammaires à la surface rugueuse qui sont concernés. (Photo d'illustration)

Ce sont des implants mammaires à la surface rugueuse qui sont concernés. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Neuf femmes seraient mortes aux Etats-Unis d'une forme rare de cancer lié à des implants mammaires, selon les autorités de la santé. Celles-ci ont relevé plus de 350 cas de cette pathologie à travers le pays.

Un lien éventuel entre implants mammaires et lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) avait été suggéré dès 2011, mais très peu de cas avaient alors été constatés. Aujourd'hui, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a reçu 359 notifications de cancers de ce type liés à des implants mammaires, dont neuf ont été mortels.

Risque très bas, mais accru

«Toutes les informations que nous avons à présent suggèrent que les femmes avec des implants ont un risque très bas, mais un risque accru, de développer un cancer par rapport aux femmes n'ayant pas d'implants mammaires», a indiqué la FDA mardi soir.

En édictant cette mise en garde, l'agence américaine s'aligne sur l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui avait déjà pointé le LAGC «comme une forme rare de lymphome pouvant se développer avec des implants mammaires».

Implants à surface rugueuse

La plupart des cas ont été constatés chez des femmes avec des implants à surface rugueuse, par opposition aux implants à surface lisse, a noté la FDA. Le contenu de l'implant ne semble en revanche pas faire beaucoup de différence: 186 cancers ont été relevés avec des implants contenant un gel de silicone et 126 pour des implants remplis de solution saline. On ne sait pas de quoi étaient remplis les implants dans les autres cas.

La FDA a encore regretté qu'il soit difficile d'établir un véritable tableau exhaustif des cas de cancers liés à des implants en raison du nombre limité de données sur les ventes de ces prothèses. Dans la plupart de ces cancers, les implants ont été retirés, mais certaines femmes ont aussi dû effectuer des traitements de chimiothérapie et des radiations.

Des cas en Australie

En décembre, l'Australie avait rapporté 46 cas confirmés de lymphomes liés à des implants mammaires, dont trois décès. L'Institut national du cancer français a mis en garde il y a deux ans sur «un lien clairement établi entre la survenue de cette pathologie et le port d'un implant mammaire», tout en soulignant que «la fréquence de cette complication est cependant très faible».

Etant donné la rareté des cas, l'institut avait noté qu'il n'était pas nécessaire de recommander un retrait des implants. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2017, 15h32

Articles en relation

Prise en charge d'implants mammaires refusée

Suisse Une transsexuelle devra payer de sa poche une augmentation du volume de sa poitrine, selon une décision du Tribunal fédéral. Plus...

Prothèses PIP: la justice de l'UE précise les obligations

Implants mammaires Les organismes, comme l'Allemand TÜV chargé de surveiller les implants mammaires de PIP, doivent agir en cas d'indices de non-conformité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.