Mike Horn, à bout de force, poursuit son but

ArctiqueMike Horn et son compagnon Børge Ousland disent avoir perdu beaucoup de poids et être au bout de leurs forces. Ils ont demandé à leurs proches de mettre en place un plan d’urgence.

Mike Horn et son compagnon Børge Ousland tentent de traverser à ski l'Océan arctique gelé.

Mike Horn et son compagnon Børge Ousland tentent de traverser à ski l'Océan arctique gelé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le week-end a été difficile pour Mike Horn et son compagnon Børge Ousland. Les deux aventuriers ont dû faire face à une tempête qui les a empêchés d’avancer sur l'Océan arctique gelé.

«Nous avons dressé le camp derrière une grosse crête de pression, nous avons pu dresser la tente à temps avant que le vent fort nous frappe. À un moment donné, j'ai eu l'impression que la tente allait décoller dans les airs, avec nous à l'intérieur», ont indiqué Mike Horn et son compagnon Børge Ousland, les deux célèbres explorateurs qui tentent de traverser à ski l'Océan arctique gelé, dans un communiqué lundi.

Après avoir été poussés vers le nord par la dérive de la glace, Mike Horn et le Norvégien Børge Ousland rencontrent enfin des conditions plus favorables. Les vents, ayant changé de direction et soufflant actuellement vers le sud, leur permettent d’envisager la suite de l’expédition. Ils espèrent pouvoir atteindre le point d’ancrage de Pangaea (le voilier de l’explorateur) d’ici une semaine.

«Nous allons essayer de poursuivre cette expédition en espérant avoir la météo de notre côté. Chaque jour nous réévaluons nos chances d’avancer et de terminer cette expédition. Avec ce climat instable et la dérive de la glace, il nous est extrêmement difficile de prévoir combien de kilomètres nous allons parcourir», poursuivent les deux hommes.

Une des expéditions les plus dures

Mike Horn et Børge Ousland ont demandé jeudi dernier à leurs proches de mettre en place un plan d’urgence dans le cas où les aventuriers manqueraient de vivres au vu de la dérive de la glace qui les ralentit de plus en plus. Décrivant eux-mêmes cette expédition comme l’une des plus dures jamais réalisées, la suite de l’aventure sera une véritable course contre la montre pour les explorateurs qui ont encore des rations minimes à leur disposition.

«En ce moment on est au bout de nos forces, on a perdu beaucoup de poids. On est devenu faible et on n'a pas beaucoup de nourriture, mais suffisamment pour arriver au bout mais cela risque d’être limite», expliquent-ils.

Mike Horn, de nationalité suisse et sud-africaine, et le Norvégien Børge Ousland, respectivement âgés de 53 et 57 ans, ont quitté Nome en Alaska par voilier le 25 août. Ils ont atteint la mer de glace le 12 septembre et voyagent depuis à ski, en tirant des traîneaux chargés de vivres.

Au départ, ils envisageaient d'achever leur traversée vers la mi-novembre. Mais «à cause du changement climatique, la glace est plus fine que d'habitude et plus encline à dériver». (ats/nxp)

Créé: 25.11.2019, 15h31

Articles en relation

Mike Horn en difficulté dans l'Arctique

Expédition Le célèbre aventurier de nationalité suisse et sud-africaine, ainsi que le Norvégien Borge Ousland, traversent l'Océan arctique. Mais la glace est dangereuse en raison du réchauffement. Plus...

Mike Horn en difficulté sur la banquise

Océan Arctique Actuellement en expédition en Arctique, l'explorateur serait tombé dans l'eau glacée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...