Madrid s'inquiète de messages russes

CatalogneL'Espagne dit avoir repéré sur les réseaux sociaux des messages en provenance de Russie à propos de la crise catalane.

Image prétexte

Image prétexte Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi avoir observé sur les réseaux sociaux des manipulations de l'information sur la crise catalane provenant du territoire russe. Il compte en discuter lundi lors d'un conseil des Affaires étrangères de l'Union européenne.

«Ce que le gouvernement a pu établir, c'est que beaucoup de messages et d'interventions à travers les réseaux sociaux viennent du territoire russe et, je tiens à l'expression exacte, du territoire russe, ce qui ne veut pas nécessairement dire que nous ayons constaté que c'est le gouvernement russe», a déclaré la ministre de la Défense Maria Dolores de Cospedal lors d'une conférence de presse à Madrid, à l'issue du Conseil des ministres.

La ministre répondait à la question d'un journaliste qui l'interrogeait sur «des ingérences de la Russie» dans les affaires intérieures de pays européens, en France, en Allemagne et dans le cas de l'Espagne dans la crise catalane.

Déstabilisation

Vendredi, le quotidien El País consacrait un éditorial à ce sujet pour dénoncer «l'intense campagne de médias russes proches du Kremlin ... qui s'alignent sur l'indépendantisme» catalan, «l'appareil de propagande de Moscou» qui met en circulation de «fausses nouvelles pour déstabiliser la démocratie».

Dans la matinée, le chef de la diplomatie espagnole Alfonso Dastis a également évoqué lors d'un entretien à la radio Cope, les activités de «réseaux russes» et «hackers» soulignant que le sujet serait abordé au niveau européen. «Cela ne vise pas exclusivement l'Espagne c'est une façon de stabiliser l'UE», a-t-il affirmé.

L'UE est déjà dotée d'une structure de communication stratégique ayant notamment pour mission d'identifier et d'analyser «la désinformation pro-Kremlin».

Réponse européenne

«C'est un sujet grave (...) comme il s'agit d'une attaque aux fondements de la démocratie européenne, la réponse doit être européenne», a aussi estimé le porte-parole du gouvernement Inigo Mendez de Vigo, en rappelant que la communication stratégique sera à l'ordre du jour du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'union lundi à Bruxelles.

«Le ministre des Affaires étrangères (espagnol) va intervenir sur ce sujet que l'Europe doit prendre très au sérieux», a ajouté le porte-parole. Jeudi le général américain Curtis Scaparrotti, chef des forces de l'Otan en Europe, a demandé à la Russie «d'arrêter d'interférer» dans les élections en Europe, y compris en Catalogne.

Les autorités américaines ont souvent accusé RT et l'agence de presse Sputnik, contrôlées par l'Etat russe, de relayer la propagande du Kremlin et les soupçonnent d'avoir tenté d'influer sur la campagne pour l'élection présidentielle de 2016. (ats/nxp)

Créé: 11.11.2017, 03h47

Galerie photo

En images, l'histoire des rêves d'indépendance de la Catalogne

En images, l'histoire des rêves d'indépendance de la Catalogne Le 27 octobre 2017, la Catalogne a déclaré que la région devenait un «Etat indépendant prenant la forme d'une République». Mais le différend entre Madrid et Barcelone ne date pas d'aujourd'hui.

Articles en relation

La présidente du parlement est libre

Catalogne L'indépendantiste catalane Carme Forcadell a quitté la prison dans laquelle elle a passé une nuit. Elle a réglé sa caution de 150'000 euros. Plus...

Puigdemont et Carme Forcadell ont saisi la CEDH

Catalogne Les deux dirigeants indépendantistes ont déposé une plainte auprès de la Cour européenne des droits de l'Homme. Des citoyens ont fait de même. Plus...

La présidente du parlement en détention provisoire

Catalogne Le Tribunal suprême d'Espagne a ordonné la remise en liberté de Carme Forcadell contre une caution de 150.000 euros. Plus...

Grève et transports bloqués en Catalogne

Espagne Les mouvements indépendantistes réclament la libération de leurs dirigeants détenus. Plus...

La présidente du parlement devant la justice

Catalogne La présidente du parlement catalan et cinq autres élus se retrouvent jeudi devant un juge de la Cour suprême de Madrid. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Merkel échoue à former une coalition
Plus...