Londres aurait espionné les télécoms belges

Affaire SnowdenLes services de renseignement britanniques auraient espionné Belgacom et sa filiale Bics, dans laquelle Swisscom a des parts. Une information révélée par Der Spiegel, qui a consulté les documents de Snowden.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les services de renseignement britanniques GCHQ seraient responsables de la cyber-attaque contre Belgacom, révèle vendredi Der Spiegel. L'hebdomadaire allemand se base sur des documents divulgués par le lanceur d'alerte Edward Snowden.

Les services de renseignement britanniques auraient détourné plusieurs employés de Belgacom, à leur insu, sur des sites internet capables d'installer un virus sur leur ordinateur. Ils pouvaient ainsi infiltrer le réseau de Belgacom.

Victime d'une cyber-attaque

Selon les documents datés d'Edward Snowden, consultés par Der Spiegel, GCHQ voulait espionner les utilisateurs de smartphones via le réseau. Les documents révèlent par ailleurs que les hackers s'étaient déjà introduits dans le réseau de Belgacom depuis 2010.

L'entreprise avait elle-même annoncé lundi qu'elle avait été la victime d'une cyber-attaque. Belgacom avait découvert un malware sophistiqué dans son système IT. Le parquet fédéral avait précisé que la technologie utilisée indiquait «l'implication à haut niveau d'un autre pays». Les soupçons s'étaient alors tournés vers l'agence de renseignement américaine NSA. Belgacom n'a pas souhaité réagir à cette information.

Filiale appartenant en partie à Swisscom

Bics, une filiale de Belgacom dans laquelle Swisscom et le sud-africain Telekomkonzern détiennent des participations, a été en particulier ciblée par les services britanniques, révèle Der Spiegel.

Swisscom, qui détient 22,4% des actions de Bics, a été informé de l'incident par Belgacom, a expliqué vendredi à l'ats le porte-parole de l'opérateur suisse Carsten Roetz. Selon les informations fournies par Belgacom, les attaques ont affecté l'IT-System interne de Belgacom.

«Il n'y a aucun signe que l'infrastructure des télécoms, les services ou que les données des clients de Bics soient affectés», a déclaré M. Roetz. Une situation capitale pour Swisscom, qui fait passer une grande partie de ses données internationales par Bics. (ats/nxp)

Créé: 20.09.2013, 18h22

Galerie photo

Affaire Snowden: rétrospective en images

Affaire Snowden: rétrospective en images Depuis le 5 juin 2013, les révélations de l'ex-consultant de la CIA sur les pratiques d'espionnage américaines on fait beaucoup de bruit. Edward Snowden, sa vie son œuvre en images.

Articles en relation

Berne veut la poursuite de l'enquête sur l'espionnage

Affaire Snowden La Suisse s'inquiète que des activités d’espionnage liées à l'affaire Snowden aient eu lieu sur le sol helvétique. Le Conseil fédéral a demandé au Département fédéral de la défense de poursuivre son enquête. Plus...

La NSA a violé la vie privée

Espionnage La NSA, l'agence américaine chargée des interceptions de communications, a été contrainte de déclassifier des centaines de pages de documents. Ils démontrent qu'elle n'a pas respecté les règles protégeant la vie privée. Plus...

La NSA s'engage à publier un rapport annuel d'activité

Espionnage Le renseignement américain, sous le feu des critiques depuis les révélations d'Edward Snowden, s'est engagé à publier un rapport annuel sur la surveillance téléphonique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...