Les occidentaux durcissent le ton à l'égard d'Israël

GAZAA l'instar du secrétaire général de l'ONU, la communauté internationale a largement exprimé son indignation à l'égard d’Israël après les bombardements d'écoles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au lendemain de tirs meurtriers près d'une école de l'ONU à Gaza, plusieurs pays dont la France et les Etats-Unis ont haussé le ton vis-à-vis d'Israël en dénonçant des violences «injustifiables» contre les civils de l'enclave palestinienne.

A l'instar du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui a parlé d'un «acte criminel», la communauté internationale a largement exprimé son indignation après le bombardement près d'une école à Rafah, qui a fait au moins dix morts.

Les Etats-Unis se sont dits «consternés». Le département d'Etat a noté que les coordonnées de l'école avaient été «communiquées de manière répétée aux forces armées israéliennes».

«Le carnage de Gaza»

Tsahal a reconnu avoir tiré près de l'école, mais Washington estime que «soupçonner que des militants (du Hamas, ndlr) opèrent à proximité ne justifie pas des raids qui mettent en danger la vie d'autant de civils innocents». Et le département d'Etat a appelé l'Etat hébreu à «faire plus» pour éviter les victimes civiles.

La France, qui jusqu'ici avait condamné l'escalade des violences, en rejetant la responsabilité sur les deux parties adverses, a clairement mis lundi Israël en cause et préconisé un règlement politique qui devra être «imposé».

«Le droit d'Israël à la sécurité est total mais ce droit ne justifie pas qu'on tue des enfants et qu'on massacre des civils», a affirmé le chef de la diplomatie Laurent Fabius. «Combien de morts faudra-t-il encore pour que s'arrête ce qu'il faut bien appeler le carnage de Gaza ?», s'est-il indigné.

«Le Hamas porte évidemment une responsabilité écrasante dans cet engrenage macabre qui sert surtout les extrémismes, mais celle-ci non plus ne justifie pas ce que le secrétaire général des Nations unies a qualifié de crimes», a ajouté Laurent Fabius, dans une allusion à la condamnation par Ban Ki-moon des tirs près de l'école de l'ONU.

«Le courage de désigner les responsabilités»

Pour Yves Aubin de la Messuzière, ancien ambassadeur français et spécialiste du Proche-orient, ces déclarations du chef de la diplomatie marquent un tournant. «Jusqu'ici on a condamné les tirs sur les écoles de l'ONU mais pas Israël. On restait toujours dans l'ambiguïté alors que l'on sait que c'est Israël le responsable», observe-t-il.

«Il faut avoir le courage de désigner les responsabilités, bien entendu celle du Hamas mais aussi bien entendu celle d'Israël. Il est important tout simplement de dire le droit, contenu dans la 4e Convention de Genève» sur la protection des civils en temps de guerre, souligne l'expert.

Laisser les écoles en dehors du conflit

L'Unesco, par la voix de sa directrice Irina Bokova, a appelé lundi les belligérants à laisser les écoles en dehors du conflit, après avoir observé que sept d'entre elles dépendant de l'ONU avaient été touchées par des tirs en près d'un mois de violences qui ont fait quelque 1850 morts chez les Palestiniens dont une majorité de civils, selon les secours locaux.

A Londres, le porte-parole du gouvernement a indiqué lundi que la Grande-Bretagne réexaminait toutes les licences d'exportation conclues avec Israël, notamment celles sur les armes et les autres équipements militaires, afin de s'assurer qu'elles sont «appropriées» au vu de la situation à Gaza.

«L'UE peut et doit faire plus»

L'Espagne, qui a «fermement» condamné lundi «l'attaque gravissime» contre l'école de l'ONU, a de son côté écrit à ses partenaires européens pour dire que l'Union européenne «peut et doit faire un effort plus grand» afin d''obtenir un accord de cessez-le-feu «durable» entre Palestiniens et Israéliens.

«Vingt-six jours de conflit, nous devons agir», a également plaidé le président français François Hollande, en marge d'un déplacement en Belgique.

(afp/nxp)

Créé: 04.08.2014, 22h03

Articles en relation

Poursuite des combats à Gaza malgré l'appel au cessez-le-feu

Proche-Orient Les combats se pousuivaient samedi soir dans la bande de Gaza, malgré l'appel à un cessez-le-feu immédiat de la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Plus...

«Bomb Gaza», le jeu mobile qui horrifie les internautes

APPLICATION Google a fait scandale avec le jeu «Bomb Gaza» pour mobiles et tablettes dotés du système d'exploitation Android. Il a finalement été retiré ce lundi soir. Plus...

L'armée israélienne observe une trêve unilatérale et fragile

Gaza Après un raid meurtrier qui a notamment ciblé une nouvelle fois une école gérée par l'ONU, Israël observe une trêve fragile de 7 heures pour acheminer l'aide humanitaire dans la bande de Gaza. Plus...

Israël retire certaines troupes de Gaza mais poursuit son offensive

Proche-Orient L'armée israélienne a décidé de déplacer des troupes de la bande de Gaza pour les redéployer ailleurs et affirme que sa mission est toujours en cours. 12 Palestiniens sont morts dimanche dans des raids. Plus...

Le soldat israélien porté disparu à Gaza est mort

Proche-Orient Israël et le Hamas sont déterminés dimanche à continuer la guerre. Douze Palestiniens ont été tués tôt le matin lors de raids israéliens dans la bande de Gaza. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...