Les géants d'Internet taxés en France dès le 1er janvier

FranceLes Gafa, Google, Apple, Facebook, et Amazon seront taxés à hauteur de 500 millions d'euros.

La taxe sera mise en place sans attendre son adoption au sein de l'UE.

La taxe sera mise en place sans attendre son adoption au sein de l'UE. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France commencera à prélever la taxe sur les géants du numérique, appelés Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc...) à partir du 1er janvier et sur une base élargie, sans attendre qu'elle soit adoptée au sein de l'Union européenne (UE), a annoncé lundi le ministre des Finances Bruno Le Maire.

«La taxe s'appliquera en tout état de cause au 1er janvier 2019 et elle portera donc sur l'ensemble de l'année 2019 pour un montant que nous évaluons à 500 millions d'euros», a affirmé le ministre, lors d'une conférence de presse à Paris. (afp/nxp)

Créé: 17.12.2018, 13h43

Articles en relation

Les GAFA posent un nouveau problème aux banques suisses

Protection des données Editorial Aux États-Unis, les géants du web doivent livrer les données bancaires de clients à la justice. La Suisse s’y refuse. Plus...

L’Europe veut taxer les GAFA avant la fin de 2018

Economie Toujours divisés, les membres de l’UE veulent au moins s’accorder sur une solution de transition à court terme. Plus...

Géants d'Internet visés par une nouvelle taxe

Union européenne La taxation des géants du numérique, désignés sous l'appellation GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) est un dossier sensible. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...