Le père Jacques Mourad retrouve la liberté

Etat islamiqueLe père Mourad du monastère Mar Elian, dans la ville d'Al-Qaryataïne, avait été enlevé en mai dernier par trois djihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Le père Jacques Mourad. (Photo d'illustration)

Le père Jacques Mourad. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le père Jacques Mourad, prêtre syriaque catholique, a retrouvé la liberté samedi, a-t-on appris dimanche de source épiscopale à Homs. Il avait été enlevé par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le centre de la Syrie, il y a près de cinq mois.

«Le père Mourad est libre , il se trouve actuellement dans le village de Zaydal», à cinq kilomètres de la ville syrienne de Homs (centre), a indiqué cette source. Le père Mourad «a célébré la messe ce matin (dimanche) à Zaydal», a-t-elle ajouté sans donner d'autres détails sur les circonstances de la libération du religieux pour des raisons de sécurité.

En mai, le père Mourad du monastère Mar Elian, dans la ville d'Al-Qaryataïne, avait été enlevé par trois hommes masqués, au lendemain de la prise par l'EI de la ville antique voisine de Palmyre.

Début août, le groupe ultra-radical avait kidnappé au moins 230 civils dont plus de 60 chrétiens à Al-Qaryataïne qu'il venait de conquérir.

Cette ville est un carrefour important qui relie des territoires contrôlés par l'EI: la périphérie est de la ville de Homs et l'est de Qalamoun, près de la frontière libanaise. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2015, 16h45

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...