«Le pape devrait mourir dans les douze mois à venir»

ComplotDans un document secret, l'archevêque de Palerme aurait dit à des interlocuteurs avoir eu vent d'un complot, et que le «pape devrait mourir dans les douze mois à venir».

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Vatican a qualifié vendredi de "délirant et ne correspondant à aucune réalité" un document secret en allemand, selon lequel le pape Benoît XVI serait assassiné dans les prochains mois, révélé vendredi par le quotidien italien Il Fatto Quotidiano.

Le journal de gauche a publié vendredi un document "très confidentiel", daté du 30 décembre 2011 et qui aurait été remis par le cardinal colombien à la retraite Darío Castrillón Hoyos à la secrétairerie d'Etat et au secrétaire particulier de Benoît XVI en janvier.

Mgr Castrillón Hoyos aurait ensuite directement rencontré le pape mi-janvier pour évoquer avec lui l'affaire.

D'après le journal, ce document -- rédigé en allemand semble-t-il pour n'être accessible qu'au pape et à quelques proches collaborateurs --, reprend une déclaration alarmante qu'aurait faite l'archevêque de Palerme Paolo Romeo lors d'un déplacement en Chine, en novembre dernier.

Paolo Romeo aurait dit à des interlocuteurs avoir eu vent d'un complot, et que le pape devrait mourir dans les "douze mois à venir". Le document ne précise pas les participants à un éventuel complot ni l'endroit ou le moment où le pape pourrait être assassiné.

A prendre au sérieux?

"Il est évident que ce document contient des considérations folles qui sont dénuées de toute réalité", a commenté le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi .

"Je ne nie pas l'existence de ce document en allemand" remis au Vatican, "j'affirme seulement qu'il ne faut absolument pas prendre au sérieux ce qui est écrit dans ce document et croire qu'il contient quelque chose de vrai", a-t-il ajouté.

Selon d'autres propos prêtés par le document à Mgr Romeo, Benoît XVI aurait désormais un rapport très conflictuel avec le cardinal secrétaire d'Etat (le numéro deux du Vatican) Tarcisio Bertone, et chercherait à le remplacer. Son candidat favori serait le cardinal de Milan, Angelo Scola.

Selon les experts, la diffusion du document pourrait s'inscrire dans une sourde lutte de pouvoir, des membres de l'administration vaticane cherchant à provoquer le départ du cardinal Bertone. (afp/nxp)

Créé: 10.02.2012, 12h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jocelyne Haller refuse son élection
Plus...